MERCREDI, FOLLE JOURNÉE POUR LES CHÉRIES CHÉRIS !

 Mercredi, oubliez la sortie piscine hebdomadaire, et venez plonger avec nous au ciné !

Mercredi, oubliez la sortie piscine hebdomadaire, et venez plonger avec nous au ciné !

14915215_1025804784213192_2974074554286931865_n
Salut à tous, les chéries chéris,
Quelle soirée, mais quelle soirée, hier ! Bon, certes, nous avons commencé légèrement en retard ( à peine, hein !) mais, pour les rabat-joie, je rappellerai que Elizabeth Taylor, en retard toute sa vie lors des tournages, a fait dire qu’elle serait en retard à son propre enterrement et que cela ne servait à rien de se presser ! Alors, comme les stars, le festival Chéries-Chéris sait se faire désirer.
J’adorerais pouvoir vous dire que j’ai trouvé les discours de la cérémonie d’ouverture absolument « boulversifiants », mais, comment dire, travaillant moi même dans les coulisses du festival, je n’ai pas pu y assister. Mais enfin, je suis sûr que c’était très bien, et personne ne me contredira !

À CE PROPOS, SAVEZ-VOUS À QUOI RESSEMBLENT LES COULISSES D’UN FESTIVAL ?

15037112_10154744649208637_2798956164425141703_n
Pour assurer le bon déroulement du festival Chéries-Chéris, que faut-il ? Que faut-il ? Des bénévoles, pardi ! Vous pensiez que la machine roulait toute seule ? Effectivement, une armada de bénévoles était présente hier soir afin de recevoir les invités, de les accompagner à leur siège, de les placer, d’assurer la permanence au stand d’information et de retrait des invitations mais aussi… d’émarger les invités ! Et croyez-moi, quand on réalise une dizaine de minutes avant l’arrivée des invités qu’on n’a pas la liste adéquate… c’est le branle-bas de combat ! Heureusement, la super cheffe des bénévoles, Vanessa, assure la coordination entre nous et veille à ce que tout ce passe bien… même quand rien ne va ! Et de fait, je suis sûr que vous ne vous êtes aperçus de rien.
Parmi les bénévoles, j’aimerais vous présenter les p’tits jeunes : Manon, Antoine, Timothée, Eliott, Charlie, Kate, Ariane, Marinette, Nicolas et…d’autres dont j’ai sûrement oublié le nom (sorry, sorry, sorry…)  ! Vous aurez très vite l’occasion de les rencontrer : tous les bénévoles ont été recrutés selon des critères très stricts suite à un long entraînement digne de la NASA. Et bien sûr, notre qualité d’âme a fait toute la différence dans lors de la sélection.
J’en profite également pour dire un grand merci à toute l’équipe du MK2 Quai de Loire pour sa disponibilité et sa gentillesse lors de la cérémonie d’ouverture ! Juste une question : pourquoi  y a-t-il un aquarium dans la salle de repos ? Ça doit reposer, d’observer les poissons… Affaire à suivre.
Vous pouvez reconnaître les bénévoles grâce à nos badges et nos tee-shirts noirs super sexys ( j’ai hérité d’un L, je flotte dedans ; pour le sexy on repassera…) : nous sommes là pour vous informer, vous orienter, et échanger sur la programmation ainsi que les événements à venir !
15128859_1044499189010418_8961526996173862469_o
En parlant d’événements, parlons peu, parlons bien, ce n’est pas le moment de se relâcher ! Le marathon cinématographique se poursuit, avec de bien beaux films projetés aujourd’hui aux MK2 Quai de Loire et MK2 Beaubourg. Au programme aujourd’hui, dès cet après-midi à 15h10 au MK2 Beaubourg, Stories of our lives, un documentaire traitant de la perception de la diversité des genres au Kenya ; mais aussi le très beau Cerveaux mouillés d’orage à 17h00, toujours au MK2 Beaubourg, un documentaire poignant sur un sujet peu traité,  les handicaps physique et moteur chez un couple homosexuel.
Et pour ce soir, difficile de choisir entre Barash et You’ll never be alone, respectivement à 19h20 au MK2 Beaubourg et 20h00 au MK2 Quai de Loire. Barash, une fiction israélienne sur la destinée de jeunes lycéennes en quête d’évasion et de liberté sexuelle, sera diffusé ce soir en présence de la réalisatrice, Mme Michal Vinik ; You’ll never be alone ou l’histoire d’un père chilien qui, suite à la violente agression homophobe dont est victime son fils, laissé dans le coma, lutte auprès de la justice pour retrouver les coupables…
Bref, plus une minute à perdre, on avale vite fait un sandwich et on se retrouve sans plus tarder à  Beaubourg en début d’après-midi.
Culture

Vous serez intéressé par :