FESTIVAL CHÉRIES CHÉRIS : CE N’EST QU’UN AU REVOIR !

Retour sur cette fabuleuse édition du 22ème festival Chéries Chéris Eh oui, vous l’avez compris, Chéries-Chéris 2016, c’est bel et bien fini. Mais que de belles rencontres, que de...

Retour sur cette fabuleuse édition du 22ème festival Chéries Chéris

Eh oui, vous l’avez compris, Chéries-Chéris 2016, c’est bel et bien fini. Mais que de belles rencontres, que de beaux moments partagés avec les festivaliers !

15123453_1051970024930001_734473373352436763_o 15123379_1051960694930934_5989860933784389398_o

Toute l’équipe des bénévoles de Chéries-Chéris se joint à moi pour vous adresser nos salutations les plus chaleureuses : tous ensemble – bénévoles, partenaires et festivaliers – nous avons réussi à faire de ce festival un beau moment d’échange, de partage et de convivialité, pour que le cinéma LGBTQ poursuive son ascension vers les plus hauts sommets.

Vous étiez nombreux, très nombreux, hier soir, au MK2 Quai de Loire, à venir assister aux aventures rocambolesques de Patsy et Edina de Absolutely Fabulous, le film de la cérémonie de clôture, et nous vous remercions de votre présence.

Pour ceux qui n’étaient pas là, un petit rappel des derniers événements de la soirée d’hier ci-dessous.

Suite aux délibérations du jury, le palmarès de Chéries-chéris 2016 est le suivant:

Dans la catégories « Longs-métrages » :

Le grand prix revient à L’Ornithologue de Joao Pedro Rodrigues

Le prix du jury est attribué à Barash de Michal Vinik

   

Tandis que le prix d’interprétation revient aux acteurs de Brothers of the Night de Patric Chiha

 

Dans la catégorie «Documentaires » :

Le grand prix est attribué à Kiki de Sara Jordenö

Le prix du jury revient à Stories of our Lives de Jim Chuchu

 

Dans la catégorie « Courts-métrages » :

  • Le grand prix est attribué à Mother Knows Best de Mikael Bundsen
  • Le prix du jury revient à I’m Fine de Lucretia Knapp

Et, nouveauté de cette année, le prix du public – en partenariat avec garçon Magazine – a été décerné à L’Ornithologue de Joao Pedro Rodrigues.

Encore une fois, bravo à tous les festivaliers pour leur ténacité et leur joie dans ce marathon cinématographique !  Je vous embrasse partout, les chéries chéris, et vous dis à l’année prochaine pour une 23ème édition du festival ! 

Maxime pour Qweek

Culture

Vous serez intéressé par :