LES FUNAMBULES : plus de 200 artistes sur le fil du cњur pluriel

Il y a des projets qui proposent une nouvelle approche du militantisme LGBT. Sans revendications, mais avec humour et tendresse,  le projet « Les Funambules » fait partie de ceux-lа.

Volontairement optimiste et de manière apolitique, c’est avec justesse et sans effusion de sentiments que s’égrainent les 15 titres du double-album  disponible depuis le 30 septembre dernier.

Des textes qui évoquent nos vies, nos amours, loin des clichés, et qui surtout permettent de pallier à l’hétéronormativité de la chanson française. Il n’est pas pour autant question de l’homosexualité avec « Les Funambules », juste d’amour, de la réalité de nos amours.  Ainsi, nos vies défilent et ces chansons d’amour pour tous prennent tout leur sens.

A l’origine du projet, on retrouve l’auteur, compositeur et interprète Stéphane Corbin. Stupéfait par les manifestations contre le Mariage pour Tous en 2013, l’idée germe très vite dans sa tête, avant de devenir réalité quelques temps plus tard avec un premier spectacle au 20è Théâtre en octobre 2014.

Au total, ce ne sont pas moins de 200 artistes de tous horizons qui ont accepté de le rejoindre dans cette aventure dont de nombreux guests, à l’image d’ Annie Cordy, Camille Cottin, Amanda Lear, Virginie Lemoine, Julie Ferrier, Miou Miou ou encore Pierre Richard et tous, à titre bénévole. Pour ce projet, pas de stars ayant l’envie de se montrer, juste la volonté et la générosité de se rassembler sur un projet malheureusement encore nécessaire.

les-funambules-cover

Depuis octobre,  ils sont de retour tous les lundis, cette fois au Studio Hébertot(17è arrondissement) et ce jusqu’au 26 décembre sur une mise en scène épurée et sans fioritures signée Quentin Defalt. L’occasion de découvrir ou redécouvrir les chansons dont certaines ont été sublimement mises en image, à l’instar de « Au début ».

Le projet a remporté en 2015 le 4è prix du Refuge/Randstadt « Initiatives contre l’homophobie et la transphobie ». Et pour cause ! Il faut savoir que l’ensemble des bénéfices sont reversés à diverses associations qui luttent contre l’homophobie. N’oublions pas, dans notre pays, en 2016, l’homophobie tue encore.

Grégory Ardois-Remaud

PLUS D’INFOS :

www.les-funambules.com

Album disponible sur les plateformes de téléchargement légal ou sur le site

Concert tous les lundis au Studio Hébertot (Paris 17)

 

 

Culture

Vous serez intéressé par :