NEXT GAMER – QUI SONT-ILS ?

ASSOCIATION

Non, toute la communauté LGBT n’a pas pour unique passion de faire la fête jusqu’au bout de la nuit. Il y en a d’autres qui sont pas- sionnés de jeux vidéo ou de séries. Partant du constat de l’homophobie qui peut régner dans ce milieu, Alex et ses deux acolytes ont créé cette association de geeks assumés, il y a maintenant dix ans. Pour nous, son président nous en dit plus sur cette association peu banale… 

Propos recueillis par Grégory Ardois-Remaud 

QUELLE ÉTAIT L’IDÉE PREMIÈRE LORS DE LA CRÉATION DE L’ASSOCIATION ? 

Du côté de la communauté LGBT+, les geeks ont souffert des mêmes préjugés qu’ailleurs : celui de personnes qui n’auraient pas de vie à cause de leur centre d’intérêt, qui seraient asociaux et immatures. De plus, un joueur homosexuel est régulièrement confronté dans les jeux en ligne à une homophobie ordinaire et totalement banalisée (il suffit de lancer une partie de League of Legends pour réaliser à quel point l’insulte « fag » [pédé] est répandue). Nous voulions créer un espace d’accueil unique, qui n’existait donc nulle part, pour toutes celles et ceux qui souhaitaient vivre leurs passions sans subir de discriminations, ainsi que défendre notre visibilité pour combattre les idées reçues. 

CELA VEUT DIRE QUE LA COMMUNAUTÉ GEEK N’EST PAS TOLÉRANTE ?
Malheureusement les communautés de jeux vidéo ont énormément souffert des campagnes publicitaires ultra-macho de l’industrie. Cette communication a construit l’idée que cet univers était réservé aux hommes, qui plus est blancs, hétérosexuels et « virils ». Cette représentation unique de « ce qu’un joueur devrait être » a causé du tort à toutes les minorités et a nourri les idées les plus rétrogrades envers les femmes, les personnes de couleurs et LGBT+. Dans ce contexte, qui s’est beaucoup amélioré depuis dix ans, Next Gaymer offre une véritable bouffée d’air frais. Nous recevons constamment des messages de remerciement et des témoignages, parfois très émouvants, notamment de jeunes LGBT+ qui ont trouvé en Next Gaymer un sanctuaire dans lequel ils sont en sécurité, où ils peuvent être eux-mêmes et s’épanouir à leur rythme, sans subir de pression extérieure. 

« Un joueur homosexuel est régulièrement confronté, dans les jeux en ligne, à une homophobie ordinaire et totalement banalisée »

EST-CE QU’AUJOURD’HUI VOUS VOUS RECONNAISSEZ DANS L’IMAGE QUE LA COMMUNAUTÉ RENVOIE ? 

 

C’est notre responsabilité. Nous faisons partie de la communauté LGBT+, qu’on le veuille ou non ! Et plutôt que de nous plaindre de ce que « n’était pas » la communauté, nous nous sommes retroussé les manches pour montrer que nous existions et prendre notre place aux côtés des autres. C’est à nous de renvoyer l’image que nous souhaitons véhiculer. J’adore la communauté LGBT+ car elle est fabu- leusement riche de diversité. Je découvre, régulièrement, des pans culturels entiers qui m’étaient jusque-là inconnus. Chacun défend ses couleurs et ses différences, sa minorité dans la minorité, avec fierté. 

AUJOURD’HUI, VOUS COMPTEZ PRESQUE 9000 MEMBRES. QUEL EST LEUR PROFIL ? 

Nous sommes une association qui accueille tous les geeks et gamers LGBT+ francophones. Nous avons donc également des Belges et des Québécois à nos côtés, tout comme de nombreux expatriés au Japon, au Mexique, aux États-Unis, en Chine, au Maroc, etc. Notre incroyable diversité est notre première richesse et tous les types de personnes se côtoient, quel que soit leur âge, leur couleur, leur métier, leur religion, leur taille ou leur poids. Cela peut paraître trop beau pour être vrai mais c’est une réalité : l’association est ultra-inclusive et c’est ce qui ressort le plus de nos événements ! Les gens ont vraiment des raisons très différentes de nous rejoindre. Certains souhaitent juste lancer une partie rapide de leur jeu préféré, d’autres souhaitent débattre sur des sujets avec d’autres personnes, d’autres encore veulent tout simplement se faire des amis et il y en a aussi qui, même si ce n’est pas la fonction de l’asso, cherche l’âme sœur. On est super-attentif à ce que Next Gaymer reste un espace convivial et agréable pour tout le monde. 

« Next Gaymer offre une véritable bouffée d’air frais. Nous recevons constamment des messages de remerciement et des témoignages, parfois très émouvants »

QUELLES SONT LES ACTIVITÉS QUE VOUS PROPOSEZ ? 

En dehors de nos supports de discussion en ligne, qui sont au cœur de notre vie communautaire, nous organisons très souvent des évé- nements en ligne ou en IRL (dans la vraie vie). Nous organisons des Geek’n’Drink, sorte d’afterwork dans un bar, ainsi que des après-midi et soirées jeux vidéo et jeux de société par exemple. Les adhérents, eux-mêmes, organisent aussi constamment des événements chez eux ! En ligne, nous avons des tournois Hearthstone, Overwatch, des raids sur World of Warcraft… Dans tous les cas, les joueurs se réunissent, tous les soirs, sur Discord pour lancer des parties sur des jeux très variés. À noter que la convivialité passe toujours avant la compétitivité et que l’on y trouve tous les niveaux, les débutants sont donc les bienvenus ! 

QUELS SONT VOS PROJETS? 

Maintenant que l’association s’est bien développée et a éprouvé sa stabilité, nous travaillons sur des outils pour permettre aux adhérents de créer plus facilement des événements et développer des activités près de chez eux. On a vraiment cette volonté d’aider à créer des connexions, particulièrement pour les gens plus isolés que dans les grandes agglomérations, et on veut que tous nos adhérents se sentent soutenus. 

 

Actu gay

Vous serez intéressé par :