LE FULL METAL : UN SEX-CLUB CLEAN ET DÉCONTRACTÉ IDÉAL POUR LES DÉBUTANTS

ÉTABLISSEMENT

Précurseur de nombreux concepts de soirées cruising, le Full Métal, ouvert en 1999, est un lieu accessible et convivial au cœur du Marais. Nous avons rencontré ses deux boss : Nicolas et Cassandre…

Bientôt 20 ans… L’âge de la fougue ! Comment a démarré cette aventure ?

Cassandre : En fait, tout a commencé par l’ouverture du Mec Zone [un autre cruising bar, toujours en activité, rue Turgot dans le IXe arrondissement], dont j’ai été à l’origine dans les années 80. C’est là que j’ai rencontré Nicolas et nous ne nous sommes plus quittés depuis! En 1999, nous avons eu l’opportunité de reprendre le local du Full Metal, une ancienne discothèque gay nommée l’Equivox, qui avait également été un club échangiste hétéro !

Nicolas : C’était un gros challenge à l’époque! Nous avons fait de gros travaux et privilégié une déco industrielle alliant le métal aux caves voûtées. Par la suite, nous n’avons cessé de chercher à optimiser le lieu, tant aux niveaux déco, éclairages, aménagements (fumoir, urinoirs, backrooms, climatisation…) ou techniques (sécurité). Nous avons misé au départ sur des soirées au dress-code strict (notamment le cuir), en référence aux cruising d’Amsterdam…

Mais il semble que les clients n’ont pas toujours joué le jeu du dress-code … comment a évolué votre activité ?

N: En effet, on a dû assouplir les règles des soirées. Nous préférons, dorénavant, proposer des thèmes aux clients, sans rien imposer. Ainsi, le lundi, an- ciennement naturiste, est maintenant « exhib », et on offre un shooter aux mecs qui se mettent en slip ou à poil. Le mardi, on éteint toutes les lumières desbackrooms, et le mercredi nous restons fidèles à notre soirée Signature au dress-code cuir. D’ailleurs, l’une des soirées qui cartonnent le plus est la Dark Pig, le 1er samedi du mois, où chacun fait un vrai effort sur le look et l’attitude. Nous avons aussi de nombreuses soirées événementielles, comme des DJ live, despornstars, des tournages de films en direct ou des performances…

“Nous avons été à l’origine de nombreuses soirées, souvent copiées ailleurs”

C: On a souvent parié sur la fin des sex-clubs, avec l’avènement des réseaux téléphoniques, puis du minitel, d’Internet ou des applis. Mais la virtualité mène souvent à la solitude ou à des plans mythos! Au Full Metal, il y a une véritable convivialité: les mecs viennent pour boire un verre, rencontrer du monde, discuter… Et s’ils veulent plus, le bar est équipé pour! Mais rien n’est obligatoire et beaucoup sont déjà très heureux de partager un bon moment.

N: On fait partie d’une génération où les mecs sortaient seuls et assez discrètement dans les bordels. Aujourd’hui on voit plutôt des jeunes qui sortent en groupes, très à l’aise avec leur sexualité, et qui n’hésitent pas à baiser devant leurs potes, pour ensuite aller s’exposer sur les réseaux sociaux! On n’arrête pas le progrès…

Beaucoup ont tenté de copier des soirées dont vous aviez été les précurseurs…

C: Sans commentaire… Nous avons effectivement été les premiers à proposer des soirées à thème sneakers, couples, mixtes [avec femmes, trav et trans…], jeux de rôle [la fameuse Black Heaven]… Aujourd’hui on propose toujours des choses inédites, comme la soirée lycra/superhéros: Fallen Heroes, avec nos amis du site www.superherofetish.com!

Full Metal
40, rue des Blancs-Manteaux – Paris [IVe arr.] www.fullmetal.fr

 

Actu gay

Vous serez intéressé par :