JOSEPH AGOSTINI – AUTEUR DE LA PIÈCE « UN BÉBÉ S’IL VOUS PLAÎT »

"J'avais envie de m'intéresser à ce dispositif de coparentalité, souvent étonnant dans son fonctionnement "

Depuis 2009, Joseph Agostini a ses pièces jouées à Paris et en Avignon. Avec On peut se pendre avec sa langue, Œdipe à la folie ou Ajoutez comme ennemi, il a connu un joli succès critique. Psychanalyste, il aime questionner et faire rire à la fois sur des sujets de société tels que la violence des mots, la séduction sur les réseaux sociaux, les secrets de famille. Il s’attaque cette fois à la coparentalité dans Un bébé s’il vous plaît !, qui se jouera à trois reprises à la Comédie des Boulevards avant Avignon l’été prochain.

Propos recueillis par Grégory Ardois-Remaud

POURQUOI AVOIR SOUHAITÉ FAIRE UNE PIÈCE QUI TRAITE DE L’HOMOPARENTALITÉ ET DE LA COPARENTALITÉ, SOUVENT PEU ÉVOQUÉE ?

Avant la PMA et la GPA, l’homoparentalité signifiait souvent la coparentalité! Pour un couple qui s’aime, faire un enfant est déjà une aventure périlleuse. Alors, quand les parents sont seulement liés par un contrat au nom de l’enfant… Il faut trouver une confiance indispensable, qui ne se rompt pas au moindre problème de communication. Parfois, cela mène au désastre, et parfois, l’amitié entre parents permet une relation plus apaisée que celle de couples amoureux déchirés après leur divorce. J’avais envie de m’intéresser à ce dispositif de coparentalité, souvent étonnant dans son fonctionnement.

 

« La pièce joue avec les clichés masculin et féminin et va plus loin. En effet, qu’attend-on vraiment du père ou de la mère de nos enfants ? »

 

LA PIÈCE ÉVOQUE ÉGALEMENT LA MASCULINITÉ ET LA VIRILITÉ DU PERSONNAGE GAY. DE QUELLE MANIÈRE ?

Elle aborde l’homophobie inavouée du personnage féminin. Elle veut clairement un mâle hétérosexuel pour faire un enfant ! Elle ne peut pas envisager de le faire avec un gay. De plus, le gay du spectacle est très féminin, très décomplexé à ce niveau, ce qui le rend drôle et provocateur. Mais justement, la pièce dit aussi qu’il faut se méfier des clichés car les personnages se surprennent mutuellement et sortent de leur zone de confort. Ils veulent être parents et dépassent leurs résistances pour cela, ce qui les rend émouvants.

 

COMMENT RÉSUMEZ-VOUS LE MESSAGE DE LA PIÈCE ?

Elle joue avec les clichés masculin et féminin et va plus loin. En effet, qu’attend-on vraiment du père ou de la mère de nos enfants? Pourquoi la différence fait-elle si peur alors que beaucoup d’entre nous revendiquent s’éloigner de la norme, qu’elle soit gay ou hétéro d’ailleurs ! Les spectateurs qui ont vu la générale du spectacle en sont sortis amusés et bouleversés à la fois. C’est ce que je voulais créer chez eux.

 

PLUS D’INFOS :

Un Bébé s’il vous plaît de Joseph Agostini. Avec Aurélien Pierre, Frédérique Fricker et Veronique Garin. Le 27 janvier, 10 février et 31 mars à la Comédie des Boulevards, et au Festival d’Avignon cet été.

CA PARLE DE QUOI ?

Sabrina a 41 ans et veut un enfant à tout prix. Elle s’inscrit sur un site de rencontres, espérant trouver le père idéal, et fait la connaissance de Rodolphe, un homme gay qui va la remettre en question dans toutes ses certitudes !

 

News

Vous serez intéressé par :