L’écrivaine de la semaine : Viviane Michel

“J'ai été élevée dans un monde hétérosexuel, loin des "ghettos" LGBT de ma Belgique natale"

Viviane Michel publie son premier ouvrage autobiographique et en prose, Ma différence à moi », en avril 2019. Dans un parcours sur sa vie personnelle et les thèmes LGBT, elle entend porter un message à la société Française mais aussi à sa patrie natale, la Belgique. 

Dans quelles circonstances avez-vous écrit « Ma Différence à moi » ?

Viviane Michel : Ma différence à moi a vu le jour grâce au soutien de ma campagne actuelle, en Bretagne.

« Pourquoi n’écris-tu pas un bouquin sur ta vie ? », m’a-t-elle dit, un jour. Si j’étais resté en Belgique, alors je ne l’aurais sans doute jamais écrit. Je la remercie donc pour ça.

Quelle lesbienne incarnez-vous ? 

Viviane Michel : Je suis née lesbienne et athée. J’ai été élevée dans un monde hétérosexuel, loin des « ghettos » LGBT de ma Belgique natale

Ma naissance, mon parcours et mes relations, amicales et amoureuses, sont les causes de mon orientation et mon identité sexuelles, aujourd’hui. Et, mes quelques années d’engagement ont agi en ce sens.

Comment vous êtes-vous documentées, avant d’écrire la seconde partie de votre ouvrage ? 

Viviane Michel : J’ai pu écrire la seconde partie de mon roman, grâce à trois supports :  Histoire de l’homosexualité féminine, Les sorcières, et Garçon Magazine. De m’être informé sur les trans, le féminisme, la bisexualité ou encore la religion m’a permis de vulgariser ces sujets.

Les femmes occupent une place importante dans l’appropriation des thèmes LGBT et me tiennent personnellement à cœur. En tant que lesbienne, je me sens davantage concernée par l’homosexualité féminine, approche que je maîtrise bien plus que l’homosexualité masculine.

Finalement, quelle est votre « Ma différence à Moi » ?

Viviane Michel : Ma différence à moi », c’est la perception de toute chose, l’environnement, l’entourage et les idées reçues.

Cet ouvrage a constitué une véritable libération, à mes yeux.  De la possibilité à reconstruire mon passé, j’ai pu comprendre les circonstances de ma vie présente.

Le poème éponyme, à la fin de votre ouvrage, fait-il écho au titre ?

Viviane Michel : J’ai écrit ce poème en 1990. Il ne constitue ainsi qu’une partie de ma personnalité actuelle. Car, vingt-neuf ans plus tard, je me sens bien plus accomplie et affirmée.

A l’âge de 60 ans, j’incarne simultanément les deux sexes : une morphologie de femme et une mentalité masculine. Et, c’est cette double identité genrée qui a donné naissance à la « Viviane Michel » que j’assume avec fierté, aujourd’hui.

Avez-vous un message à apporter à la communauté LGBT, en particulier aux lesbiennes ? 

Viviane Michel : Sortez du placard et revendiquez vos droits ! Plus nous serons nombreux.ses, plus les mentalités évolueront et les politicien.nes agiront davantage en faveur de la communauté LGBT.

J’adresse également un message aux parents d’homosexuels et à la France: Ne fuyez de la différence, comme nous avons peur de votre regard et de vos préjugés. Nous ne vous demandons qu’une chose : Votre compréhension, après une petite lecture ou une courte conversation.

Culture

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE