Le livre de la semaine : « Désirs Défendus »

Après une dure rupture avec son ancien compagnon, un jeune professeur, James tente difficilement de refaire sa vie … jusqu’à ce qu’ils rencontre un nouveau, attirant et mystérieux étudiant,...

Après une dure rupture avec son ancien compagnon, un jeune professeur, James tente difficilement de refaire sa vie … jusqu’à ce qu’ils rencontre un nouveau, attirant et mystérieux étudiant, Noah. De cette rencontre entre deux hommes, F.V Estyer met en abîme le combat contre toutes les barrières d’une relation difficile, avec son oeuvre érotique « Désirs Défendus ».

A l’amorce de son récit, F.V Estyer imprègne l’intrigue d’un important mystère planant autour de l’identité de son héros. Les raisons de son malheur profond et sa vie débonnaire restent. Le jeune homme enchaîne les relations sans lendemain, ne s’attache pas, mène une vie routinière et, finalement, perd goût à la vie et à l’amour. Mais, le retour dans la vie active va être un important tournant pour le héros. La triste page dans son existence sera-t-elle tournée ?

Avec « Désirs Défendus », L’écrivaine joue intelligemment avec les codes fondamentaux du genre érotique. Elle amène le lecteur à s’interroger sur l’intrigue, telle une énigme policière à résoudre. Elle attend le chapitre trois pour dévoiler les fils de l’histoire, à son lecteur. A coups de flashbacks à répétition, l’auteure crée une longue boucle temporelle, d’un chapitre à l’autre. Quelles en seront les finalités ?. F.V Estyer revient sur la genèse de son ouvrage.

Comment l’idée du titre est-elle venue ?

« Désirs Défendus » définit parfaitement ce que ressentent les deux protagonistes. Il représente la dualité entre le fantasme et l’interdit, moral et éthique, d’une relation professeur / élève et les problématiques inhérentes à cette relation : l’âge, le milieu social, la sexualité, etc.

Quelle identité avez-vous souhaité intégrer chez votre personnage principal ?

James est entier, altruiste et profondément bon. Il mérite d’être heureux et de trouver une personne à la hauteur de ses attentes, après avoir souffert de sa relation avec son ex, et de leur rupture.

Parler du passé d’un personnage comme James et évoquer son quotidien et ses aspirations aident à le cerner, à s’attacher à lui, à le comprendre et à éprouver de l’empathie.

De mettre en scène une romance homosexuelle est-il un sujet qui vous tient à coeur ?

J’aime explorer cette dimension pour dénoncer certaines injustices. Peu importe l’orientation sexuelle, nous sommes tous pareils, avons les mêmes aspirations.

Ecrire sur un couple LGBT permet aux lecteurs de se découvrir une tolérance envers cette minorité. Ils se rendent alors compte que, en romance hétéro comme LGBT, l’amour reste l’amour.

Considérez-vous l’amour et l’accès au bonheur, pour un LGBT+ comme une bataille ?

C’est effectivement une bataille de chaque instant. Un combat pour se faire accepter par son entourage et dans son milieu professionnel, d’avoir le droit de se marier et de fonder une famille.

Je trouve assez terrible de voir que les mentalités sont toujours loin d’avoir évolué. Encore aujourd’hui, certains doivent se battre pour avoir droit à l’amour et au bonheur.

Finalement, quel message souhaitez-vous transmettre ?

Un message d’amour et d’espoir. Si on aime suffisamment quelqu’un, si on est prêt à faire des concessions, vivre une vie épanouie et être heureux ne sont pas des objectifs inatteignables.

Plus d’infos :

Découvrez l’ouvrage de F.V Estyer, « Désirs Défendus », dans votre librairie en cliquant ici.

Culture

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE