On a testé : le Key West Sauna

Paris, un mardi matin, aux alentours de 12 heures. A proximité des gares du nord et de l’est, dans la rue La Fayette, la pancarte d’un sauna illumine attire...

Paris, un mardi matin, aux alentours de 12 heures. A proximité des gares du nord et de l’est, dans la rue La Fayette, la pancarte d’un sauna illumine attire l’attention des passants. Les portes sont ouvertes au public et véhiculent une bonne atmosphère. Curieux, le visiteur gagne la cour extérieure, avant d’entrer dans le sauna. La découverte du Key West peut commencer. 

Depuis sa création, à Paris, Key West a su évoluer dans l’ère du temps, jouant la carte de la modernité. Au sein de l’établissement, la chaleur humaine, le bon accueil, et le respect règnent en maître. L’occupation du Sauna est à l’image du message clairement affiché par les propriétaires : un lieu dédié aux gays, indifféremment de leur nationalité. Les événements répondent à l’ouverture véhiculée dans les lieux : « Mélange des genres », « Asiat à 2 », « Latinos, Ethnics » et « Blacks ». 

La logistique du Key West s’imprègne de tous les fantasmes que peuvent avoir les visiteurs et les habitués. A chaque étage, une thématique spécifique s’adresse à un public distinct. Le rez-de-chaussée est à la détente (hammams, saunas, piscine et jacuzzi), à l’exercice (salle de sport) et aux rencontres (bar et coin confort/télévision). Les premier et second étages montent d’un cran et deviennent plus hard, mêlant voyeurisme, gloryholes, espaces de nudité et niches humaines.

Sur les conseils des adeptes du lieu, Qweek a décidé de tester le Key West Sauna. Accueillis par les patrons, qui nous fait faire un tour des lieux et nous présenter des habitués. Après un parcours minutieux des lieux, un de ces habitués attire notre attention, Oudama. Le jeune black de 26 ans a un physique imposant et musclé, habitué des salles de sport, sa belle et fière allure fascine dès le premier regard. Nous échangeons quelques mots courtois, qui laissent rapidement place à une conversation plus approfondie, son expérience au Key West.

Oudama, comment avez-vous découvert Key West Sauna ? 

Originaire d’Afrique du sud, je venais d’arriver à Paris pour le travail, en 2015, et cherchais des lieux dédiés aux rencontres et aux passions avec des personnes issues la communauté gay et noire-africaine.

Suite à de longues recherches sur le net et pendant mes promenades dans la ville lumière, je suis tombé sur le Key West Sauna. Après quelques visites dans les lieux, j’ai adoré l’ambiance qui y régnait. Depuis, je fréquente l’établissement quand j’ai du temps libre.

Comment sont les propriétaires des lieux ? 

Dès votre arrivée, les patrons du Key West vous accueillent chaleureusement, sont à votre écoute, vous propose l’offre la plus adaptée et vous accompagnent dans les précautions à prendre. 

Quelle soirée fréquentez-vous le plus ? 

La soirée Blacks, qui est, depuis un mois, devenue la soirée du moment. J’aime y rencontrer des blacks comme moi et fantasmer sur ces beaux étalons, voire plus si affinités. 

Quel est votre lieu préféré dans le Sauna ? 

Le coin des niches. C’est un lieu où je peux libérer tout le stress et toute la frustration que j’accumule au travail et dans la vie quotidienne. 

De traiter les gays comme des chiens, les contempler devant leurs gamelles, leur donner des ordres, et les tenir en laisse, m’excite plus que tout. 

Conseillez-vous Key West à la communauté LGBT+ ?

A 300%. Il y a un important esprit de communauté, qui émane de ces lieux. Le temps d’une séance, nous pouvons oublier qui nous sommes, découvrir de nouvelles têtes, nous détendre et prendre part à de nouvelles expériences. A tester sans modération. 

Plus d’infos : 

Key West Sauna

141 rue La Fayette – 75009 Paris

Ouvert 7j/7, de 12h à 00h

 

Actu gay

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE