HARD PAINT, film à la beauté délicate et colorée, débarque en DVD

Hard Paint nous entraîne dans la vie de Pedro, à Porto Alegre. Reclus chez lui, son seul contact avec l’extérieur se passe à travers sa webcam, lorsqu’il s’exhibe contre...

Hard Paint nous entraîne dans la vie de Pedro, à Porto Alegre. Reclus chez lui, son seul contact avec l’extérieur se passe à travers sa webcam, lorsqu’il s’exhibe contre de l’argent. Mais, la rencontre avec un autre jeune exhib va provoquer d’importants changements en Pedro. A l’occasion de sa sortie en DVD, Qweek revient sur les coulisses de ce film profond et très immersif.

Une histoire un brin personnelle. L’idée initiale de Hard Paint provient d’un sentiment d’abandon vécu par les deux réalisateurs, Filipe Matzemba-cher et Marcio Reolon. Nous vivions dans une ville de taille moyenne au Brésil. Après leur adolescence, bon nombre de nos amis sont partis dans les grandes villes ou à l’étranger. De ce point de départ, les sources d’inspirations du film prennent alors tout leurs sens, à cheval entre les souvenirs et les événements actuels. Le processus d’écriture du film a été affecté par un turbulent mouvement politique et social, caractérisé par l’affaiblissement de la démocratie brésilienne et la montée en puissance du conservatisme. L’intrigue du film trouve alors sa lumière, celle de la colère et du désespoir de deux époques différentes et pourtant si proches.

Bien plus qu’une relation amoureuse entre Pedro et Leo, Hard Paint met en abîme le bénéfice mutuel qui unit ces deux personnages. Le film se concentre sur les expériences et la psychologie du personnage de Pedro. Les deux cinéastes usent savamment de tous les procédés pour rendre l’histoire vraie : l’image, les angles de vue, les décors, le son, le montage. L’origine, la relation entre les deux hommes commence comme un partenariat professionnel, mais le vide affectif prend rapidement le pas sur tout le reste. Le film révèle avec brio toute sa force et toute sa magie portées par les sentiments et les angoisses du protagoniste. Le mot de la fin ? Si vous aimez la poésie, nous vous conseillons ce film !. Divin.

Plus d’infos :

Découvrez l’intégralité de l’article sur Hard Pain, disponible en DVD/Blu-Ray sur internet et dans les commerces, dans le prochain numéro de Garçon Magazine.

https://motsbouche.com/accueil/28563-hard-paint.html

Culture

Vous serez intéressé par :

  • « Fille à pédés » de Lola Miesseroff

    Publié aux éditions Libertalia, « Fille à pédés » nous plonge dans une biographie intime autour de l’auteure elle-même Lola Miesseroff. A coup d’anecdotes personnelles et d’épisodes contextualisées, c’est...
  • Dans l’antre du voguing

    Importé des Etats-Unis par Lasseindra Ninja, le voguing apparaît à Paris, en 2005. Dans une société anti-communautariste, il peine à trouver sa place mais finit par s’imposer. Aujourd’hui, Paris...
  • Ces dix livres font la joie des LGBT+

    Well, well, well, Dokkun, Un Amour de Jeunesse, My Angel … Portant sur des sujets différents et dans des formats divers, ces œuvres font le plaisir du lectorat LGBT+....
  • Claudius Pan, Carpe Noctem

    « Carpe Noctem est l’oeuvre la plus frontale que j’ai créée, sans détour, sans caresses. » Avec Carpe Noctem, Claudius Pan nous esquisse une véritable odyssée en pleine nature...
FERMER
CLOSE