Ces livres plaisent aux LGBT+

Well, well, well, Dokkun, Un Amour de Jeunesse, My Angel … Portant sur des sujets différents et dans des formats divers, ces œuvres font le plaisir du lectorat LGBT+....
LGBT+
LGBT+

Well, well, well, Dokkun, Un Amour de Jeunesse, My Angel … Portant sur des sujets différents et dans des formats divers, ces œuvres font le plaisir du lectorat LGBT+. Garçon vous explique pourquoi elles intéressent tant la communauté.

Voici la sélection d’oeuvres LGBT+ :

Le plus côté est féminin et lesbien. Depuis sa création en 2014, le magazine Well Well Well s’intéresse à la communauté lesbienne dans la culture et en société. Dans ses deux nouvelles éditions, il met à l’honneur les icônes lesbiennes dans l’histoire, militantes et/ou médiatisées.

Le porno gay continue de susciter les fantasmes. Au format BD, Dokkun met en lumière, en noir et blanc et en couleurs, des rapports sexuels sans filtres entre twinks et daddies. Le plus attendu, le 12e tome, a fait la satisfaction du lectorat masculin HSH.

La nostalagie des amours de jeunesse fait toujours succès. Signé Jean-Paul Tapie, un amour de Jeunesse nous plonge dans une relation presque impossible entre deux adolescents, Pierre (17 ans, militaire) et Pascal (15 ans, jeune bourgeois rebelle) dont tout oppose.

L’homosexualité en province intéresse. Toujours au format BD, My Angel retrace la passion secrète d’un jeune homme célibataire, Dan, pour son voisin Tom Brook, policier hétéro, marié et père de famille, dans une bourgade américaine, Rainbow City. Une œuvre illustrée de Yan Herbe.

La suite :

Même auteur, autre sujet. Avec Erko, Jean-Paul Tapie dresse le portrait d’un jeune marin en relation avec une femme. Son secret, il éprouve une attirance sexuelle pour un homme travaillant au même port que lui. Une autre approche aux rapports HSH.

Toute lointaine histoire commence par « il était une fois ». Le Roi nu de Franze, confronte un roi tyrannique, Chrysippe, à la vengeance d’un magicien bafoué, après qu’un sort ait été lancé à son jeune enfant pour le rendre … gay. Une manière de mettre à mal les discriminations actuelles.

Quand homosexualité et pédophilie s’affrontent, un règlement de compte a lieu. Des trucs de grand de David Vigrid suit la passion interdite entre David, un ami de ses parents, et un jeune adolescent, Tom. Plus que la différence, le récit interroge sur le tabou lié à la pédophilie masculine.

Nu à domicile, jamais au travail. Après son œuvre éponyme, Dokkun nous propose une BD érotique plus osée, An evening with the boss. Un soir, le patron débarque au domicile de son employé sans prévenir, pour traiter un dossier urgent. Rapidement, le boss se met à l’aise … à poil.

Se découvrir et s’assumer. Peurs entre nous suit la randonnée de Gaetan, un apiculteur de trente ans, et d’Adrien, un jeune homme qui a perdu la mémoire, en pleine forêt. Plus qu’une quête d’identité, Stéphane Corbin nous plonge dans une relation mêlée de sentiments et de fantasmes.

Changement de cap. Après son divorce, un jeune homme, Tate, décide de repartir de zéro. Mais un soir, la rencontre avec Logan, un client habitué du bar, va bouleverser son existence. Avec un premier tome, la saga Tentations instaure une relation d’un autre genre entre deux hommes.

Découvrez d’autres œuvres LGBT+ sur le site Les Mots à la Bouche

Culture

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE