L’entre 2, le bar qui unit homos, trans et hétéros

François Robin lance son établissement dans le quartier de la Doutre à Angers, en 2011. Pendant huit ans, l’entrepreneur accueille les angevins sans distinction de genre et d’orientation sexuelle....
l'entre 2

François Robin lance son établissement dans le quartier de la Doutre à Angers, en 2011. Pendant huit ans, l’entrepreneur accueille les angevins sans distinction de genre et d’orientation sexuelle. Aujourd’hui, il fait un état des lieux sur le succès de son établissement.

L’entre 2 est …

Un lieu cosy, accueillant, chaleureux et essentiellement masculin, mais je suis ouvert à l’accueil des personnes trans et lesbiennes. A l’entre 2, on y parle et y échange en toute convivialité comme si nous étions chez soi. La musique n’est jamais trop forte. Et, les murs sont roses, couleur gaie par excellence.

Dans quelles circonstances avez-vous ouvert votre établissement ?

Il n’y avait plus autant de bars LGBT+ implantés dans le quartier depuis trois ou quatre ans, alors que la demande de la communauté devenait de plus en plus accrue. J’ai donc décidé d’ouvrir mon propre bar, à la place d’un ancien commerce non-LGBT.

Il y avait encore des établissements LGBT+ comme l’association Tonic’s, encore présente dans le quartier aujourd’hui. La boîte de nuit L’insolite, situé à l’emplacement de Los Locos, a fait les fins de nuit angevines vers 1999-2000. C’était donc l’endroit propice pour ouvrir l’Entre Deux.

Pourquoi à Angers plutôt que dans une autre ville ?

Je suis angevin de naissance. Après m’être expatrié dans plusieurs coin de France, je suis finalement rentré chez moi. Depuis, je me sens bien. C’est l’histoire de ma vie, c’est un métier que j’ai choisi et qui me rend heureux.

Quelles événements organisez-vous ?

En octobre dernier, l’Entre Deux a accueilli les Fetish Games. Cette soirée à été l’occasion de faire se rencontrer l’ensemble de la communauté BDSM Gay angevine. Ils avaient besoin d’une certaine convivialité mais aussi de discrétion, c’est pourquoi ils ont aimé le premier étage du bar.

Toutes les deux mois, je propose une exposition de peinture et/ou de photos, LGBT+ ou non, avec une soirée de vernissage. Nous avons notamment accueilli les travaux d’artistes locaux comme Pierre-Louis Turquet, JG Photographe ou encore Julien Crouhy. Ca fait partie de l’intégration de la communauté, fonction première de mon établissement.

Votre bar est-il sensible aux actions de la communauté LGBT+ ?

Effectivement. Lors du débat sur la PMA, l’Entre Deux a organisé une soirée d’information à destination des LGBT+ et friendly. L’APGL, Association des Parents Gais et Lesbiens, mais aussi le Quazar, centre Lesbien, Gai, Bi et Trans, sont intervenus pendant cet événement.

A lire aussi : DIVA’S KABARET : EN PLEIN MARAIS, LE NOUVEAU CABARET TRANSFORMISTE

Pendant quelques semaines, j’ai justement accueilli l’association Quazar au premier étage de mon bar. Elles organisaient leurs rencontres et permanences avec les (non-)adhérents, le temps de retrouver un nouveau local après un incendie accidentel de leur ancien établissement.

Votre bar a-t-il des cocktails signatures ?

Il y’en a quatre. Le Gaga, fait à partir de Malibu et d’abricot amélioré), le Choisy, conçu avec des bulles et un crémant de loire et le Pas vu Venir, dont les deux alcools sont la vodka et le martini.

Plus d’infos :

Plongez dans les lieux de l’Entre Deux, bar LGBT+ emblématique à Angers, ses soirées, ses expositions et bien sûr, sa communauté.

90 rue Lionnaise

49000 Angers

http://barlentre2.fr/

https://www.facebook.com/lentre.deux.5/

 

établissement

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE