La Région Ile de France s’engage pour le logement de ceux qui ont un risque de santé !

Voila une belle initiative par exemple en direction des malades séropositifs qui peuvent emprunter mais avec une surprime donc une augmentation du coût de leur crédit.  En effet, la...

Voila une belle initiative par exemple en direction des malades séropositifs qui peuvent emprunter mais avec une surprime donc une augmentation du coût de leur crédit. 

En effet, la convention AERAS (s’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé) que l’État a signé avec banquiers et assureurs, était censée permettre à ces personnes d’accéder aux crédits, malgré ce qui est considéré comme un « sur risque de santé ». Exemple : pour une personne de 51 ans qui souhaite emprunter 360.000 euros sur 20 ans, l’assurance coûte 22.800€. Pour une personne vivant avec le VIH, le coût d’assurance serait de 91.000€ (soit 300% de surprime) ! La convention AERAS ramène ce surcoût à 48.739€, mais il reste toujours 25.939€ de surcoût totalement injustifié aujourd’hui au vu des seules conditions de santé. 

Aujourd’hui l’accès à l’assurance emprunteur est rendu très difficile du fait de la maladie car même guéries, des personnes qui ont été malades sont considérées comme étant en risque aggravé de santé. C’est à ce titre qu’elles sont confrontées pour certaines à des refus d’assurance ou d’exclusion de certaines garanties (décès, invalidité, PTIA) et pour d’autres à des surprimes qui peuvent atteindre en moyenne jusqu’à +300%. 

La Région Ile de France a pris l’initiative de mettre en place dans le cadre de la Région solidaire un système régional complémentaire au dispositif AERAS « S’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé » qui va ainsi annuler les surprimes d’assurance injustes.  

– La liste des maladies concernées comprend le VIH Sida, les cancers du sein infiltrants, l’hépatite virale chronique, l’astrocytome pilocytique, la leucémie, la mucoviscidose, l’adénocarcinome de la prostate. 

– Afin d’atteindre cet objectif, la Région propose ainsi de mettre en place un nouveau dispositif régional et solidaire de garantie visant à couvrir les défauts des prêts. Il s’adresse aux primo-accédants particuliers et professionnels (bail commercial) pour un achat sur le territoire francilien dans la limite d’un montant assurable de 320 000 €  

– D’un point de vue financier, la Région Ile-de-France constituera un Fonds de garantie d’un montant de 3,7 M€.  

Vous pouvez également retrouver toutes les informations ici : https://www.iledefrance.fr/logement-faciliter-lacces-au-credit-des-franciliens-presentant-un-risque-aggrave-de-sante

Actu gay

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE