Le Marais, ça bouge (aussi) !

Depuis un certain nombre de semaine, Le Marais, notre cher quartier gay, est au cœur de l’actualité médiatique. C’est en effet l’annonce de la fermeture de la mythique librairie...

Depuis un certain nombre de semaine, Le Marais, notre cher quartier gay, est au cœur de l’actualité médiatique. C’est en effet l’annonce de la fermeture de la mythique librairie Les Mots à la Bouche qui a mis le feu aux poudres.

Victime de la hausse de son loyer multiplié par 3, ce lieu symbole de notre culture communautaire doit déménager et n’a pas à ce jour trouvé un nouveau local. La faute à un Marais devenu la proie des enseignes de luxe qui transforment, avec leur pouvoir d’achat élevé, le 4ème arrondissement en un quartier touristique où les commerces de proximités disparaissent au profit des magasins de vêtements ou de chaussures.

Et au-delà de la gentrification, il faut bien aussi constater, que les grèves de ces dernières semaines ont poussé un certain nombre de commerce de vie (restaurant, magasin d’alimentation, coiffeur…) à fermer boutique. Vous pouvez retrouver de façon détaillée toutes les informations à ce sujet, dans les articles engagés de Pascal Fonquernie alias Paris Marais, notre partenaire que nous relayons.

Néanmoins, nous savons aussi résister et continuer à donner au Marais, une vie LGBT active au travers de ses nombreux établissements. Car Paris, de ce côté-là, fait figure d’exception avec un très grand nombre de lieux LGBT et plus particulièrement gays. Plus nombreux qu’à Londres, Berlin ou Montréal, le dynamisme de notre communauté passe par l’existence de très nombreux établissements qui nous sont dédiés. À titre d’exemple nous avons plus de 8 saunas dans notre belle capitale !

Pour en revenir au Marais, il y a bien sur les lieux emblématiques et centraux comme L’Open café et la fameux Cox et sa terrasse/trottoir, espace incontournable de rassemblement et de convivialité. En continuant dans la rue Sainte Croix de la Bretonnerie on passe devant le Freedj géré d’une main de maitre par Nicolas et sa souriante équipe, pour arriver au Tata Burger et au 4Pat deux adresses ou se produisent régulièrement des spectacles transformistes et enfin Le Who’s restaurant bar et son nouvel espace bar au fond.

Non loin de là, rue du Temple, se trouve bien sur Le Raidd Bar et sa fameuse douche érotique et presque en face le café Voulez-vous de Thibault. En tournant dans la rue de la Verrerie, on arrive tout naturellement au Qwetzal récemment repris par Messyas et juste en face le discret bar gay des Souffleurs.

Les Dessous d’Apollon sont aussi une autre adresse emblématique de notre quartier et offre un très large choix de sous-vêtements sexy. N’oublions pas bien sûr le 3w Café de Nadine et L’Equinox restaurant rue des rosiers tenu par Bruno depuis plus de 25 ans. Et si on s’intéresse aux ouvertures d’établissements, car il y en a, nous pouvons citer le tout nouveau Diva’s Kabaret ou se produit la fabuleuse Diva Live et bien sur Le Ju’ le tout nouveau restaurant de Julien.

Il ne faut bien sûr pas oublier, car situé un peu plus loin le fabuleux Tango/Boite à Frissons tenu de main de maître par nos chers amis Hervé Latapie et Youssef. Une boite de nuit à taille humaine où la convivialité est de mise. Le Cud est aussi un lieu pour danser mais en version after puisqu’il ferme à 6 h du matin.

Les cruising/bar sont aussi largement implantés dans notre quartier et font eux aussi de la résistance : Secteur X, Le Full Metal, Le Mench le One Way.

Pour finir ce tour d’horizon des établissements LGBT, il faut parler de Space Hair le salon de coiffure branché de Bernard et du double lieu de Pascal Ze baar Ze Restoo où se retrouve pour manger ou boire une grande partie des patrons d’établissements.

Moins centrale mais toujours dans le 4ème arrondissement, se trouve la rue des Lombards qui à elle seule cumule beaucoup de lieux gays : l’incontournable Bear’s Den et ses apéros si conviviaux, La Boite de Carlos l’ancien patron du London, juste à côté le Sly bar club et sa terrasse couverte et le sex shop BMC Store. À deux pâtés de maison, le chaleureux Mange Disque de DJ Hervé et la « nouvelle » adresse bear El Hombré.

Nous sommes aussi beaucoup à parler d’un grand Marais qui de ce fait ne s’arrête pas aux limites du 4ème arrondissement et se poursuit au-delà du boulevard Sébastopol où remonte la rue des Lombards pour nous conduire jusqu’au très connu The Labo et à quelques pas au Diable des lombards. Un virage plus tard nous attends l’emblématique Banana Café au lieu de la communauté LGBT. Si on continue le long de l’axe du boulevard, on passe devant le cruising Boxxman pour se diriger vers les incontournables Dépôt et Sun City les deux plus grands établissements coquins de Paris.

Dans ce secteur « nord » du Marais, on peut se féliciter de l’ouverture du WorkShow par Christian l’ancien patron du Palmier et, en traversant la rue, aller prendre un drink chez nos charmantes amies du Bar’Ouf réservé aux filles.

Au total, c’est plus de 40 lieux qui sont une grande partie de l’identité LGBTQI+ de ce quartier mondialement connu qu’est le Marais. Alors résistons un peu plus en sortant et en profitant de la convivialité que chacun d’entre eux nous offre. C’est aussi du militantisme que nous pouvons entretenir au travers de notre consommation !

Christophe SORET

Rédacteur en chef de Qweek et Garçon Magazine

 

Actu gayAgenda gay de Paris

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE