Les drag-kings, ces hommes pas misogynes !

Louise de Ville, franco-américaine connue pour ses spectacles burlesques, mais aussi passée maîtresse dans l’art du travestissement masculin depuis 19 ans à traverse toute l’Europe. Elle a également été metteuse en scène de la pièce Les monologues...
© Nicolas de Bacchus

Louise de Ville, franco-américaine connue pour ses spectacles burlesques, mais aussi passée maîtresse dans l’art du travestissement masculin depuis 19 ans à traverse toute l’Europe. Elle a également été metteuse en scène de la pièce Les monologues du vagin 

Propos recueillis par Damien Guignard 

« Je voudrais que la communauté gay s’intéresse à leur frères drag-kings, on va vous amuser ! »  

Les drag-queens sont pour la plupart des hommes gays. Est-ce que c’est la même chose pour le drag-king ? 

C’est né dans la communauté lesbienne, mais grâce à des ateliers drag-king, on a ouvert l’expérience à toutes les femmes. 

Quelle est la philosophie du drag-king ? Y a t-il un message ? 

En mimant la masculinité, en se grimant, les drag-kings cassent le mythe de « l’homme » incarné naturellement. On prouve que les codes de la virilité s’apprennent. 

Quelles sont les grandes règles de cet art ?  

Tout est permis ! Que le numéro soit comique, poétique, engagé ou sensuel. Les interprétations de la masculinité sont diverses. Certains ont des barbes à paillètes, d’autres se la dessine. On peut mettre jusqu’à deux heures pour transformer le visage, le torse, faire disparaître les seins et apparaître les tablettes ! 

Est-ce qu’il y a une erreur à absolument éviter ?  

On ne ridiculise pas les hommes ! La domination masculine, oui ! On ne réduit pas les hommes aux stéréotypes machistes, on essaie de montrer à quel point c’est ridicule d’être misogyne.  

Est-ce qu’à l’instar des drag-queens, les drag-kings font des shows, des performances ?  

Absolument ! On est souvent ignorés lors les spectacles drag et par les médias. Je voudrais que la communauté gay s’intéresse à leur frères drag-kings, on va vous amuser !  

Où peut-on voir des spectacles de drag-kingset est-ce qu’on peut imaginer un mélange avec les Drag-queens ?  

Au Kings Factory et Drag Me Crazy, ou encore le Kabaret Kings. Il faut que les spectacles drag programment des kings à côté des queens pour un show spectaculaire ! Gang Bambi est un collectif qui est un excellent exemple. Les kings et queens vont ensemble, mélangeons poils et paillètes ! 

Qui sont les grandes figures de ce milieu ?  

En France, je suis le parrain, et Jésus le Vidange fait beaucoup bouger notre scène. À l’étranger, ce sont Murray Hill (NY), Adam All (UK) Pecs drag king collectif (UK) Charli Deville (Montreal). 

Est-ce qu’on prend du plaisir à être un homme le temps d’une soirée ou d’un événement ?  

Pourquoi être un homme, quand tu peux être un king ? Nous on peut choisir la taille de notre sexe (rires). Aujourd’hui, dans ma vie de femme, grâce aux expériences king, j’ai une confiance normalement réservez aux hommes. 

Plus d’infos : 

Louisedeville.com 

Instagram : Louise_deville 

Créature

Vous serez intéressé par :

  • Qweek, la matinale infos Gay

    Un matin, un flash. Chaque jour, Garçon Magazine, CDG et Qweek font le condensé de son actualité traitée. Découvrez les infos traitées, la semaine dernière.  Voici les news de...
FERMER
CLOSE