Les mots à la bouche

Les Mots à la Bouche réouvre

La librairie LGBTQI+ parisienne, Les Mots à la bouche va rouvrir, vendredi 5 juin. Après 40 ans passés dans le marais, le commerce culturel y accueillera les passionnés de...
Les mots à la bouche

La librairie LGBTQI+ parisienne, Les Mots à la bouche va rouvrir, vendredi 5 juin. Après 40 ans passés dans le marais, le commerce culturel y accueillera les passionnés de littérature dans un nouveau local du 11e arrondissement. 

J-1. Dans une publication sur Facebook, mardi 2 juin, la librairie Les Mots à la bouche a annoncé sa réouverture dès demain, dans le 11e arrondissement, à Paris. Aux horaires habituels, les personnes passionnées de culture LGBTQI+ pourront se procurer à nouveau des exemplaires de littérature, BD, magazines et bien plus encore. “Nous avons hâte de vous faire découvrir notre nouvel espace (rez-de-chaussée et sous-sol) et redécouvrir notre sélection de livres gays, lesbiens, bi, trans, queer… sur tous les rayons d’une librairie généraliste !”, a confié Nicolas Wanstock sur le réseau social. 

En avril dernier, l’entrepreneur de la librairie avait signé pour acquérir le nouveau local, au coeur du nouvel “ilôt LGBTQI+”. “C’est un quartier en plein changement, très gay-friendly, avec plein de commerces gays. Je ne sais pas si ça pourra devenir un nouveau Marais, c’est compliqué avec les prix des loyers. Ça m’étonnerait que ça migre en masse, mais on pourrait recréer une sorte d’îlot LGBT+. », avait confié Nicolas Wanstok pour Têtu à l’époque, exprimant par la même occasion son soulagement et enthousiasme. 

Fin d’un long calvaire

Le chaos de la librairie a commencé en novembre dernier lorsque le propriétaire de leur ancien local leur a annoncé qu’il allait augmenter le loyer, à l’issue du bail (fin mars 2020). C’est la douche froide pour les deux gérants. Ils n’ont eu d’autre choix que de chercher un autre lieu, plus abordable.

A lire aussi : Les établissements LGBTQI+ se déconfinent

Ils ont alors visité un premier local, puis un second, un troisième et un cinquième. Aucun ne leur a convenu à l’époque. « C’étaient souvent des lieux où il n’y avait pas de passage du tout ou ne donnaient pas sur la rue, raconte le libraire. Ou bien, les locaux étaient trop grands, trop chers et nécessitaient trop de travaux. Honnêtement, au départ, ça nous a beaucoup inquiétés quand on s’est rendu compte qu’ils n’avaient rien pour nous dans le Marais. Dans le privé, les droits au bail étaient hors de prix. Ça a été un peu la panique à bord. »

Un mois plus tard, « très inquiets », les libraires ont utilisé les réseaux sociaux pour raconter leur situation accablante. Les médias, spécialisés et généralistes, et les associations LGBT+ relaient leur message. Les élus sont montés au créneau pour soutenir Les Mots à la Bouche, Ian Brossat, David Belliard et Anne Hidalgo. A l’étranger, la situation a accablé des médias comme The Guardian, qui ont pointé la longue histoire de la librairie. Après 36 ans passés dans le quartier le plus gay de Paris, ils sont aujourd’hui pleinement installés et prêts à reprendre leur activité comme avant. 

Plus d’infos : 

Retrouvez Les mots à la bouche dans leur nouveau local

36 rue Saint-Ambroise

75011 Paris

CultureNews

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE