Paname Boxing Club

Paname Boxing Club, “la boxe pour tou.te.s”

Unique association LGBTQI+ française spécialisée dans la boxe française, Paname Boxing Club est lancée en 2012. En plein engouement pour la discipline sportive, elle se fait une place dans...
Paname Boxing Club
Crédit photo : Paname Boxing Club Facebook

Unique association LGBTQI+ française spécialisée dans la boxe française, Paname Boxing Club est lancée en 2012. En plein engouement pour la discipline sportive, elle se fait une place dans le milieu des sports de combat. Il connaît rapidement un important succès auprès de la communauté. Aujourd’hui forte de 200 adhérent.e.s, le collectif continue de grandir.

Inclure dans le combat. Depuis huit ans, Paname Boxing Club se donne pour enjeux l’accueil, la convivialité et la bienveillance au sein des groupes. “On est ouvert à tou.te.s, peu importe son corps, ses origines, sa sensibilité, ses expériences.” , confie Thomas S., président et membre historique de l’association. Chaque semaine, le collectif LGBTQI+ organise des entraînements et compétitions dans un local sportif, les mardis et du jeudi au dimanche. Une situation qui n’est pas toujours facile pour ce club “jeune et en phase de stabilisation” . “N’ayant pas de local fixe, nous profitons de salles municipales, ce qui nous rend dépendants des créneaux sportifs donnés par la mairie de Paris.”, souligne le président de l’association.

Pour cette raison, Paname Boxing Club élargit ses possibilités et organise des rencontres sportives, tout au long de l’année. Le but est de montrer “qu’il n’y a pas de différence entre les personnes, puisqu’elles pratiquent le même sport et selon les mêmes règles”, précise Nicolas L.M., secrétaire général de l’association. Une opportunité qui est notamment due à sa visibilité lors des championnats et à son affiliation à la fédération française de savate boxe française (« FFSBF »), mais aussi à la FSGL. ”Nous mettons plus en avant la dimension sportive du club que la question militante.” , a ajouté Thomas S.

Une pratique différenciée de la boxe

Loin de l’image que les médias véhiculent, l’association sportive pratique la boxe française de type “assaut”. Au même titre que la FFSBF, Paname Boxing club promeut ainsi une boxe basée sur la technique, l’agilité et l’endurance. Que ce soit lors des entraînements et des compétitions, “il y a une véritable dimension tactique et ludique de l’affrontement qui mêle le corps et l’esprit” , souligne Nicolas B., vice-président du club.

A chaque cours de niveau débutant ou confirmé, un coach diplômé donne des exercices de conditionnement physique. Il enseigne aussi les fondamentaux et encadre les compétitions. “Au fil de l’année, on organise une progression théorique et pédagogique pour que les nouveaux puissent être accompagnés dans leur parcours sportif” , précise le président de Paname Boxing Club.

Avant d’entrer à l’association, une personne doit remplir un formulaire d’inscription, réaliser une séance préliminaire de boxe, transmettre un certificat médical et être majeur. Car, l’apprentissage et l’exercice de la boxe française demande un investissement plein et entier. “Participer à une activité sportive comme la boxe française permet de se dépenser beaucoup, de prendre confiance en soi, de renforcer son corps, de gagner en souplesse et en agilité, et de ne plus avoir peur des coups” , explique Thomas S.. Après chaque entraînement ou compétition, des moments de rencontres et d’échange entre les membres ont lieu en dehors du ring. En conséquence, cela constitue l’essence même des missions de Paname Boxing Club.

Plus d’infos :

Retrouvez toute l’actualité de Paname Boxing Club sur leur site web et les réseaux sociaux Facebook et Instagram.

La boxe française en quelques mots :

En opposition à la pratique dite “en combat”, l’approche “en assaut” demande une grande maîtrise de son potentiel. Elle constitue de fait l’esprit même de la boxe française. Lors d’un affrontement, “on apprend à porter un coup non-puissant, dit “la touche”, à son adversaire sans qu’il puisse le parer” , souligne François, chargé de la communication et de l’organisation des entraînements. “Il faut faire confiance à son partenaire/adversaire, qui va aussi fonctionner de cette manière-là” , ajoute-t-il.

Impressions d’Estelle, chargé de la partie évènementielle, sur la boxe :

“En découvrant la boxe, je me suis rendu compte que c’était très technique, qu’il y avait beaucoup de règles. Toute cette technique, dont un des préalables consiste à armer avant de donner un coup, permet de canaliser l’énergie, d’être précis.e et d’avoir une maîtrise totale de soi. En ce sens, tout gabarit peut  s’en sortir car la souplesse et la technicité sont des qualités importantes pour la boxe française.”

Association

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE