porno gay

Porno Gay, les 10 meilleurs hardeurs qui peuplent l’industrie

Johnny Rapid, Colby Keller, Diego Sans … Sur les sites de leur label ou les pornfansites, ces acteurs du porno gay attisent le fantasme de la communauté pour leur...
porno gay

Johnny Rapid, Colby Keller, Diego Sans … Sur les sites de leur label ou les pornfansites, ces acteurs du porno gay attisent le fantasme de la communauté pour leur charme, leur physique et leur performance.  

Johnny Rapid, le plus “gay for pay”

ohnny Rapid se lance dans une carrière porno gay lorsqu’il intègre les labels Boys First Time et Bukkake Boys. Mais, l’acteur devient réellement célèbre lorsqu’il devient modèle exclusif pour Men.com. 100% passif pour l’occasion, il enchaîne les performances avec des grands noms, parmi Brent Everett, Colby Jansen et Rocco Steele. En parallèle, il a participé à deux campagnes pour la marque de sous-vêtements gay, Andrew Christian. En 2017, l’acteur porno est le plus recherché sur Pornhub dans la catégorie “gay”.  

Colby Keller, le “teddy bear”

Colby Keller se lance dans le porno gay, en intégrant le label Sean Cody. Performeur porno polyvalent, il alterne les rôles pour les labels CocksureMen, Cockyboys et Men.com et devient un acteur renommé grâce à son sourire ravageur et sa forte libido. En marge de sa carrière, il continue son activité artistique et réalise des vidéos de conseils sexuels. Temporairement retiré du milieu porno gay, à cause de la crise sanitaire, il continue à satisfaire les web-spectateurs via son compte Only Fans.  

A lire aussi : TOM SAUWER, UN CAMBOY TALENTUEUX

Diego Sans, le plus chevelu

Diego Sans débute sa carrière porno avec le label FleshJack. Rapidement, sa longue chevelure, son regard sombre et embrasé, mais aussi la force de son engin lui permettent d’avoir un nom dans le monde du X. Il devient de fait le modèle exclusif de Men.com, titre qu’il possède encore aujourd’hui. En parallèle de sa carrière professionnelle, l’acteur réalise des prestations sur son compte Only Fans.  

Brent Corrigan, le plus cinématographique des acteurs

Sean Paul Lockhart, aka Brent Corrigan, se lance dans le milieu du X chez Cobra Vidéos en 2004, alors qu’il est mineur. Son charme de jeunesse, ses yeux clairs et son visage angélique de l’époque lui permettent de devenir célèbre. Au cours des années, il enchaîne les vidéos pornos pour Falcon, Raging Stallion et Naked Sword. Sa notoriété lui permet de jouer dans des films LGBTQI+ comme Harvey Milk (2008) et Truth (2013). En 2017, James Franco consacre une biopic à Brent Corrigan, en lien avec ses années chez Cobra Vidéos, King Cobra.  

Billy Santoro, le plus barbu

Billy Santoro se démarque dès ses débuts dans le porno gay, en 2018, pour FoxGay. Sa barbe proéminente, son visage sérieux, son corps imberbe et musclé, et sa virilité à toute épreuve lui permettent de montrer tout son potentiel en tant qu’homme gay 100% actifs, qu’il continue à montrer aujourd’hui. 

Brent Everett, le power-ejac

De son vrai nom Dustin Germaine, Brent Everett se lance dans le porno en 2003. Il se fait un nom dans le milieu grâce à la taille de son sexe et ses puissances éjaculations. Ce succès lui permet d’enchaîner les performances dans plus de vingt productions gay dans le monde et d’exploiter son potentiel : barebacking, alternance passif/actif. Sa notoriété finit par dépasser les frontières lorsque le média français et spécialisé PREF Mag lui consacre tout un numéro. Incredible ! 

Armond Rizzo, le meilleur passif

Dès ses débuts, l’acteur attire le regard des daddies émérites Landon Conrad ou encore Nick Carpa. Sa passivité sexuelle lui vaut de nombreuses prestations avec les grands noms de l’industrie. C’est sans compter son engin de 25 cm que les power-top n’hésitent pas à s’emparer à pleine bouche le temps de quelques minutes. L’an dernier, le jeune acteur a brisé le silence en dévoile les inégalités dans les salaires entre actifs et passifs. 

Tommy Defendi, le daddy de ces jeunes

Lorsqu’il se lance dans le porno, Tommy Defendi se démarque par sa son corps divinement velu et sa barbe propre et proéminente. Ces qualités lui permettent d’attirer des jeunes pousses du porno dans sa toile, comme Lance Hart, et de démontrer ses incroyables prouesses. Aujourd’hui retiré de l’industrie, l’ancien acteur n’a toutefois pas arrêter de montrer la velléité de son corps sur Instagram, dans des clichés qui le montrent encore bien en phase. 

Rafael Alencar, le plus exotique

Dès le début de sa carrière, Rafael Alencar se fait remarquer pour ses rôles principalement actifs. La taille de son sexe et sa carrure digne d’un homme brésilien lui permettent de monter de nombreux acteurs comme Roman Heart et Christopher Daniel. Et, ce succès lui permet tantôt d’enchaîner les performances en costume, tantôt en bad boy pour Men, Lucas Entertainment ou Ragging Stallion. 

Alex Mecum, le plus angélique

Alex Mecum s’illustre dans le porno lorsqu’il intègre le label américain Cockyboys. Son visage angélique et son smile lui permettent de démontrer ses prouesses aux côtés de nombreux acteurs de la boîte. C’est dans cette même enseigne que l’acteur gay rencontre son actuel mari, le canadien Carter Dane. Aujourd’hui retiré du milieu, Alex Mecum se consacre pleinement à la musique, mais il garde un certain contact les contenus chauds grâce à son compte OnlyFans. 

Porno

Vous serez intéressé par :

  • Porno gay, une affaire de réalisateurs

    Cette année, le porno gay célèbre ses 100 ans de son cinéma. Lancé au début des années 1920, des cinémas itinérants ont diffusé dans le plus grand secret les...
  • porno gay

    Porno Gay, les meilleurs hardeurs français et étranger

    Enzo Rimenez, Doryann Marguet, Johnny Rapid, Colby Keller, … Sur les sites de leur label ou les porn fansites, ces acteurs attisent le fantasme de la communauté gay pour leur charme, leur physique...
  • frenchtwinks

    Antoine Lebel, FrenchTwinks

    Antoine Lebel lance FrenchTwinks en 2013. Pendant sept ans, les productions de son label, orientées vers des jeunes « minets »  de 18 à 25 ans, connaissent un important succès. A l’occasion...
  • le film porno gay : une institution

    En 1920, le premier film porno gay officiel de l’histoire connaissait un succès trimphant à travers la communauté LGBTQI+, durant les années 1920. Avant ça, des courts-métrages étaient produits...
FERMER
CLOSE