Marianna Mélodie

Marianne Melodie s’engage contre les LGBTphobies

Le label musical, Marianne Mélodie, va lancer un projet, Comme ils disent, le 10 septembre. Il entend se mobiliser contre les LGBTphobies.  A bas les injustices ! Le label...
Marianna Mélodie

Le label musical, Marianne Mélodie, va lancer un projet, Comme ils disent, le 10 septembre. Il entend se mobiliser contre les LGBTphobies. 

A bas les injustices ! Le label musical français, Marianne Mélodie, va lancer un nouveau projet le 10 septembre, Comme ils disent. Il s’engage pour la première fois dans la lutte contre les LGBTphobies. “Toute ségrégation doit être condamnée, d’une manière ou d’une autre, et la chanson est un véhicule fantastique pour cela.”, a exprimé l’équipe du label dans un communiqué. Les initiateurs du projet ont rappelé la nécessité de lutter contre ces discriminations en 2020, puisque les agressions sont encore bien présentes. D’où le souhait de consacrer “la différence [qui]  est synonyme de richesse et de diversité”. “[Le} but premier est d’éveiller davantage les consciences sur la réalité d’une communauté en perpétuel combat sur ses droits.”, a confié Matthieu Moulin, un des initiateurs du projet.

A lire aussi : James Indigo, l’artiste donne un nouveau souffle au rap

Dans une compilation diversifiée, Marianne Mélodie va mettre à l’honneur 45 titres qui traitent des questions LGBTQI+. Parmi ces derniers, nous pourrons notamment trouver La différence de Lara Fabian, Ptit pédé de Renaud ou encore Le Privilège de Michel Sardou. D’autres artistes comme Angèle, Ysa Ferrer et Dave ont accepté de figurer dans ce projet, en partenariat avec la fondation Le Refuge. “Avec les années 2000 et une relative normalisation de l’homosexualité, la chanson gay foisonne avec, quelquefois, des artistes soit ouvertement LGBT soit gay-friendly. C’est la preuve de l’évolution des mentalités et de la façon d’en parler qui transparaît dans les textes.”, a souligné Matthieu Moulin. A chaque album vendu, Le Refuge bénéficiera d’un euro. 

Musique et communauté LGBTQI+, une longue histoire

En 1972, Charles Aznavour est un des premiers chanteurs français à aborder l’homosexualité lorsqu’il prononce “homo” (écrit “homme, oh !”) dans sa chanson Comme ils disent. C’est un premier pas dans la libération de la parole sur la communauté LGBTQI+.  Jusqu’aux années 1990, les artistes, comme Catherine Lara, Régine, Hervé Vilard, Dalida, Marie-Paule Belle, Fabienne Thibeaut et Serge Lama, ont traité de nombreux sujets relatifs à l’homosexualité : coming-out, aveu, secret, etc. “Le succès de certaines chansons montre qu’une partie de la société est prête à entendre et soutenir la cause homosexuelle. D’autant plus quand celle-ci est défendue par les artistes les plus célèbres de leur génération.”, a révélé Matthieu Moulin. Aujourd’hui, Marianne Mélodie vient consacrer 50 années de chansons engagées dans la cause LGBTQI+ avec Comme ils disent. C’est là un divin hommage à Charles Aznavour.

L’info en plus sur Marianne Mélodie : 

“Depuis plus de 25 ans, Marianne Mélodie adresse un catalogue mensuel de CD et DVD à près de 100.000 fidèles passionnés du patrimoine culturel français : Edith Piaf, Charles Trenet, Gilbert Bécaud, Guy Béart, …” (Matthieu Moulin). 

Pour commander le CD « Comme ils disent » : http://www.mariannemelodie.fr​

CultureMusique

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE