HENRY FALCO, PHOTOGRAPHE GAY ET FETISH

Ami de longue date, Henry Falco a très souvent collaboré avec Qweek et Garçon magazine. Nous avons donc voulu le mettre en avant avec la couverture de ce magazine....
Henry Falco
© Henry Falco

Ami de longue date, Henry Falco a très souvent collaboré avec Qweek et Garçon magazine. Nous avons donc voulu le mettre en avant avec la couverture de ce magazine. Pour cet article, il nous parle un peu de lui et de son univers.

HENRY FALCO PHOTOGRAPHE GAY ET FETISH BONJOUR HENRY, PEUX-TU TE PRÉSENTER À NOS LECTEURS ? 

Je suis Photographe de la communauté LGBTQI+ depuis une dizaine d’années. Je réalise des reportages photos pour plusieurs magazines de la presse gay et fetish lors d’événements comme les marches des fiertés à Paris et en régions, pour les rentrées et le printemps des associations, des événements festifs, des élections de Misters, des soirées clubbing, des soirées fetish en France, à Berlin, Anvers et Maspalomas par exemple. Depuis ces dernières années, je me consacre beaucoup plus aux portraits de personnes qui vivent une passion.

A QUAND REMONTE TA PASSION POUR LA PHOTO ? 

J’ai commencé la photographie argentique à l’âge de 15 ans par un atelier de découverte photo, puis très rapidement avec un groupe de potes nous avons installé un labo de développement en N&B dans le garage de mon meilleur ami dont le père était photographe pro. Au fi l des années diverses formations, des clubs photo, des ateliers et surtout de belles rencontres de photographes passionnés. Le passage à la photo numérique n’a pas été évident pour moi au départ. Aujourd’hui, je pense qu’une technique bien maîtrisée permet de se concentrer sur le sujet et l’émotion, c’est ce qui est le plus important. 

QUE DIRAIS-TU SUR TON STYLE PHOTOGRAPHIQUE ? 

Je photographie les personnes telles qu’elles sont dans leur vie. J’accorde une grande importance au regard et au naturel des poses. Je me déplace beaucoup autour des modèles pour trouver l’angle idéal. Je n’aime pas proposer des vêtements ou des accessoires, les personnes doivent porter leurs propres tenues qu’elles soient casual ou fetish. Je retouche mes photos au minimum afin de conserver le maximum de réalisme. 

AS-TU UN OU UNE ÉGÉRIE ? 

Oui, essentiellement deux que je connais depuis quelques années et dont je révèle les belles évolutions, tout d’abord Franck mon mari (rire) et Damien un Sportswear COVER Ami de longue date, Henry a très souvent collaboré avec Qweek et Garçon magazine. Nous avons donc voulu le mettre en avant avec la couverture de ce magazine et cet article ou il nous parle un peu de lui et de son univers très connus dans la communauté avec qui nous avions fait son premier shooting ! 

ON TE VOIT BEAUCOUP DANS LE MILIEU FETISH, QUELS GENRES DE FÉTICHISMES SEXUELS FAUT-IL POUR TE SÉDUIRE ? 

J’adore beaucoup de fétichismes: Sportswear, Latex, Cuir, Puppy. Cependant, pour me séduire et/ou me donner envie de faire un shooting, la personne doit être à l’aise et assumer totalement ce qu’elle aime dans son fetish et ses pratiques. J’aime simplement les belles personnes, belles intérieurement, qu’elles soient fetish ou pas. OÙ TROUVES-TU TES MODÈLES ? Grace à mon activité de Photographe et mes passions, j’ai une vie sociale très active, un bon réseau de connaissances. Mes modèles sont d’abord de vraies rencontres, mais parfois du hasard aussi. Je ne recrute pas sur les réseaux sociaux ou les sites de rencontres (rires).

A lire aussi : ANDREW GREY, “LE GRAND FRÈRE” AUX MULTIPLES FACETTES ARTISTIQUES

Le regard est important, il révèle la personnalité. Et, c’est ce regard que mon objectif captera ensuite pour dévoiler la personne sur les  clichés. Une de mes satisfactions, c’est d’arriver à photographier une personne qui me dit « je n’aime pas mes photos, je ne me trouve pas bien dessus ou je ne suis pas photogénique ». Puis au vu du résultat, l’entendre me dire « merci, c’est la première fois que je me trouve bien sur des photos !» me ravit. 

COMMENT SE PASSE UNE SÉANCE AVEC HENRY FALCO, COMMENT FAIS-TU POUR METTRE EN CONFIANCE TES MODÈLES ? 

Une séance photo selon moi, c’est d’abord un moment de partage et d’échange. Je fais tout pour mettre à l’aise la personne, surtout si elle n’a pas l’habitude des shootings. Je commence par exemple à la photographier dans la tenue qu’elle porte en arrivant, puis je lui demande de choisir parmi les vêtements qu’elle a apportés, ceux où elle se sent le plus à l’aise. Pour les poses, je suis le moins directif possible, mais si c’est nécessaire je peux vite reprendre la main. Je suis un hyper actif, mes modèles sont toujours fatigués avant moi (rires). 

AS-TU DES PROJETS FUTURS ?

Oui, toujours plein de projets, mais je vous réserve une belle surprise pour le mois de décembre. 

PLUS D’INFOS : 

Retrouvez l’actualité d’Henry Falco sur son site web et sur ses réseaux Facebook et Instagram.

Les mags en ligne

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE