Collectif archives LGBTQI+

Collectif Archives LGBTQI+ demande un centre dédié au patrimoine communautaire

Collectif Archives LGBTQI+ a demandé l’ouverture d’un centre dédié à l’histoire de la communauté, cette semaine. Cette annonce intervient alors que la Mairie de Paris a annoncé l’augmentation des...
Collectif archives LGBTQI+

Collectif Archives LGBTQI+ a demandé l’ouverture d’un centre dédié à l’histoire de la communauté, cette semaine. Cette annonce intervient alors que la Mairie de Paris a annoncé l’augmentation des subventions pour les associations LGBTQI+ parisiennes. 

Urgent ! Collectif Archives LGBTQI+ a appelé la ville à Paris à prendre en compte leur demande de création d’un centre dédié à l’histoire communautaire, lundi 28 septembre. Cette demande fait suite à l’augmentation des subventions que la Mairie pour une vingtaine d’associations de la capitale. « La création de ce centre d’archives constitue une priorité. Et comme il a une vocation nationale, son financement devra s’appuyer aussi sur l’État et la région« , a confié Jean-Luc Romero dans le quotidien du soir, la semaine dernière. Le projet est en discussions depuis plus de vingt ans sans qu’ il n’y ait aucune piste réelle pour sa construction. 

A lire aussi : La Mairie de Paris apporte son soutien aux associations LGBTQI+

Depuis sa création en 2017, Collectif Archives LGBTQI+ “oeuvre pour la création d’un centre d’archives LGBTQI+ communautaire et autonome sur Paris Île-de-France”. Le but est pour le collectif clair : sauvegarder nos mémoires, écrire nos histoires, transmettre nos cultures. De cette façon, le collectif a mobilisé une vingtaine d’associations communautaires mais aussi des spécialistes : archivistes, documentalistes, historien.ne.s, etc. 

Un projet retentissant

En 2019, Collectif a même donné la parole à des activistes étrangers, dans le cadre d’un projet vidéo “Quand la communauté LGBTQI+ archive !”. De Berlin à Londres, ils ont tour à tour démontré l’importance de créer un tel centre pour conserver des traces de l’histoire. “Il est que les récits des personnes LGBTQI soient documentés parce que nous avons toujours été là.”, a confié Véronica McKenzie, membre du projet Haringey Vanguard, à Londres. D’autres personnes, comme Katja Koblitz, Jan Pinblett ou encore EJ Scott ont exprimé leurs ressentis sur ce projet de centre d’Archives. 

Projet annoncé en janvier 2020, une maison des cultures LGBTQI+ doit aussi ouvrir ses portes sous peu. Pour le compte de la Mairie de Paris, l’activiste gay et membre de Fiertés en commun, Joel Deumier, va s’occuper de tout ce qui entoure le projet. Pour l’instant, la Rue Malher, dans le marais, est envisagée pour l’installation de cette maison. 

L’info en plus : 

Collectif Archives LGBTQI+ anime une chaîne de podcasts, La Fièvre. Vous pouvez notamment y retrouver les programmes suivants : Le Feuilleton des luttes, Comment devenir lesbienne ? et Les Nuits Queer. 

Actu gay

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE