Lyon se rassemble pour célébrer les fiertés

La communauté LGBTQI+ va se rassembler pour célébrer les fiertés à Lyon, ce samedi. Cette petite manifestation intervient après l’annulation de la marche, à cause du coronavirus. Rester visible...
Lyon

La communauté LGBTQI+ va se rassembler pour célébrer les fiertés à Lyon, ce samedi. Cette petite manifestation intervient après l’annulation de la marche, à cause du coronavirus.

Rester visible ! Dans cette situation exceptionnelle, la communauté LGBTQI+ a décidé de se rassembler afin de célébrer les fiertés à Lyon, ce samedi. A l’initiative de Collectif Fiertés en Lutte, cette petite manifestation sera toutefois différente de l’emblématique marche annuelle. “Malgré le confinement et la difficulté pour chacun-e à se mobiliser pendant cette période, mais aussi les réticences des institutions à laisser nos voix s’élever, nous nous sommes accroché-e-s car aujourd’hui, encore, nous avons des choses à dire.”, a exprimé le collectif LGBTQI+ lyonnais sur sa page Facebook. En conséquence, cette action constitue un appel au “rassemblement pour nos droits et contre la violence de l’Etat ».

A lire aussi : L’Inter-LGBT annule la marche des Fiertés à Paris

A la Place Bellecour, à 13h, des intervenant.e.s vont clamer tour à tour l’inaction du gouvernement à adopter dans l’urgence des réformes pour améliorer les droits LGBTQI+. Parmi ces derniers, la PMA, les thérapies de conversion, les mutilations sur les personnes intersexes ou encore la GPA. De fil en aiguille, les personnes mobilisées vont même pointer les discriminations envers TOU.TE.S, de la Manif pour tous de et certains membres du gouvernement comme Gérald Darmanin. Les politiques du gouvernement et le climat social ne sont pas « seulement » LGBTIAQ+phobes. “Nous voulons parler aussi du racisme et de l’islamophobie de l’état qui met en danger et précarise encore plus les personnes racisées et migrantes.”, a réagi Collectif Fiertés en Lutte. A son point culminant, c’est de violence dont il sera question … contre Jessyca Sarmiento, Vanessa Campos ou plus récemment contre un couple gay.

Poursuivre la lutte 

Consécration de la mobilisation, les manifestants vont mettre un point d’honneur à l’importance de continuer à revendiquer pour légitimer les droits LGBTQI+. “Dans l’Etat français, nos droits n’existent pas, ou bien ils sont incomplets et sans cesse sujets à la remise en question.”, fustige le collectif lyonnais. A son terme, la communauté LGBTQI+ va apporter son soutien aux minorités résidant à l’étranger, au Brésil, aux Etats-Unis, en Pologne et en Angleterre. Cat, “Nous demandons des droits, pour toustes, sans demi-mesure et sans compromis.”

Actu gay

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE