NOSIG lance sa campagne bimensuelle sur le VIH

Suivant la journée mondiale de lutte contre le VIH, l’association nantaise NOSIG a lancé sa campagne T’es Clean ?, début décembre. Avec cette initiative, elle entend combattre les préjugés...
NOSIG

Suivant la journée mondiale de lutte contre le VIH, l’association nantaise NOSIG a lancé sa campagne T’es Clean ?, début décembre. Avec cette initiative, elle entend combattre les préjugés autour de cette IST.

Un devoir ! Pour commémorer la lutte contre le VIH, chaque 1er décembre, NOSIG a mis en place sa nouvelle campagne T’es Clean ? à Nantes. En collaboration avec AIDES, l’association combat ainsi les clichés qui persistent encore aujourd’hui. “Le VIH et la sérophobie sont des sujets encore trop importants et trop peu visibles ces dernières années, malheureusement. Ce petit texte résume assez bien notre message.”, expliquent Kévin Semiramoth et Sébastien Maury. Pour cette raison, les activistes de NOSIG ont effectué des affichages à l’échelle locale, de même qu’un relais sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram. “Nous avons l’objectif d’une diffusion plus globale.”, ajoutent-ils, précisant qu’une discussion avec le CEGIDD est en cours. 

Sensibiliser plus que jamais

Depuis sa création en 1997, NOSIG a toujours œuvré pour garantir les droits des personnes atteintes du VIH. En vertu de ses trois objectifs principaux, à savoir accueillir, informer et lutter, l’association a accompagné cette communauté pendant des années. “Baser sa prévention sur la confiance est aujourd’hui encore une stratégie responsable de 6500 contaminations au VIH par an.”, déplorent Sébastien et Kévin. Parallèlement à cela, elle s’est mobilisée pour faire face aux discriminations : accès aux soins et aux services publiques, égalité dans les droits, etc. Sacré engagement ! 

A lire aussi : Le Collectif Lesbien Lyonnais donne une voix aux femmes

Date après date, NOSIG s’appuie aujourd’hui sur une année symbolique pour légitimer sa campagne sur le VIH. Tout cela est suivi d’une phrase explicative pour mieux déconstruire le terme “clean” (sale en anglais). “T’es clean, c’est tellement 2015. Depuis 2016, la PrEP est remboursée à 100% par l’assurance maladie en France.”, peut-on notamment lire sur une des affiches. “En prenant son traitement, une personne ne transmet pas le VIH. C’est sérophobe [de penser comme cela] et ça ne correspond à rien en termes de prévention.”, tient-il à rappeler. Alors, avant tout jugement, pensez à vous informer. Ce n’est pas un grand mal. 

Association
Avatar

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE