Fetish

Fetish : ces mots à connaître avant de se lancer

Safe word, CBT, Momification, coulée … Découvrez ces mots à connaître avant de vous immiscer dans le monde du Fetish.  Mot Fetish n°1 : Safe word Le safe word...
Fetish

Safe word, CBT, Momification, coulée … Découvrez ces mots à connaître avant de vous immiscer dans le monde du Fetish. 

Mot Fetish n°1 : Safe word

Le safe word est le mot dont va se servir le dominant et le dominé pendant une pratique “fétichiste”. Ce dernier permet d’alerter dès qu’un problème se présente (soucis de respiration, douleur insupportable, etc.) ou bien si le dominé souhaite suspendre l’expérience si elle va bien trop loin pour lui. En conséquence, les deux personnes recourent à ce procédé pour élaborer ce qu’on appelle le contrat de confiance et négocier sur les termes et engagements relatifs à la pratique.

CBT (Cock and ball torture)

Le CBT entre dans la catégorie des jeux sexuels, généralement sous forme de pratique punitive, régulière et consentie. Il consiste à tourmenter le scrotum et les testicules du partenaire soumis et provoque une douleur et une souffrance mentale soit légère, soit intense, et mêlée de sensations agréables. Une série de pratiques peut intervenir en complément de celle de la torture. La plus usuelle est le Tamakeri japonais, marqué des coups de poing, de genou ou de pied sur les testicules, comme une brutale compression de ces dernières.

Mot n°3 : Fist-Fucking (FF)

Le Fist-Fucking est une pratique qui réside dans l’usage du poing que le dominant va introduire dans l’anus de la personne soumise. Il nécessite une préparation minutieuse pour ne pas engendrer des lésions sur cette partie du corps. Les sphincters doivent s’étirer avant l’introduction des doigts dans l’anus. Avant toute pénétration, pensez à vous couper les ongles très courts et les limer, utilisez des gants médicaux, de préférence en latex ou en vinyle, résistants, stérilisés et facilement lavables. L’ajout d’eau est conseillé pour accompagner celle du lubrifiant, qui, à base de glycérine, s’évapore facilement.

La coulée

Ce mot fait référence à une fétichisation autour de l’urine et de la bougie. Pour la première, elle se manifeste au travers de nombreuses pratiques présentes et passées. A l’époque des pissotières, par exemple, les croûtenards et les soupeurs prenaient plaisir à être en contact avec cette substance, en l’imbibant sur un aliment où en plongeant la tête la première dedans. Aujourd’hui, la golden shower est l’usage le plus connu, en particulier dans le milieu porno. La seconde, la bougie, est un moyen usuel dans le rapport à la torture par le chaud. Cette pratique est très présente dans les pratiques SM. 

Mot n°5 : Contrôle du plaisir

Dans deux pratiques spécifiques, le dominant (ou maître) peut prendre le contrôle du plaisir du dominé (ou esclave). Avec la pratique dite ‘Edging”, un contrôle de l’éjaculation du soumis va être le moteur de la pratique. Ensuite, dans le cadre de l’usage de cage de chasteté, un objet va venir empêcher le dominé de se faire plaisir physiquement. En conséquence, les faits et gestes du dominant vont être le seul moyen, pour l’esclave, de ressentir du plaisir. 

La momification

La momification consiste à immobiliser le partenaire sexuel dans une sorte de cocon, typique de celle pratiquée pendant l’Egypte ancienne. Un master utilise différents moyens afin de placer le dominé dans un état de complète privation sensorielle et de servitude pendant un temps court. Des pratiques alternatives permettent également de simuler le soumis, comme la pratique japonaise dite « Shibari ».

Plus d’infos : 

Retrouvez une liste plus exhaustive des mots Fetish sur Pride

Sexo
Avatar

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE