Metz

Metz : deux militants LGBT subissent une agression homophobe

...

A Metz, deux militants de Couleurs Gaies ont subi une agression homophobe, samedi 30 janvier. Cet acte haineux intervient alors que les deux hommes ont prêté main forte à l’association pendant une campagne de collage.

Metz

Horrible ! Dans un quartier populaire de Metz, deux militants LGBT, Lionel et Joachim, ont subi une agression homophobe, samedi 30 janvier, vers 15 heures. “Cassez-vous, on va vous péter la voiture, sur la tête de ma mère (…) cassez-vous.”, entendent-ils, alors qu’ils collent des affiches pour Couleurs Gaies. Lorsqu’il apprend l’incident, Matthieu Gatipon-Bachette, président de l’association et à l’origine de l’initiative, a directement réagi. “Ces tentatives d’intimidation et ces menaces n’entameront pas la détermination de Couleurs Gaies.”, a-t-il notamment déclaré, accompagnant son tweet de la vidéo de l’agression.  Le responsable de l’association a précisé qu’il ne porterait pas plainte car “personne n’a été blessé”. “Mais heureusement que nos membres ont quitté ce quartier, cela aurait pu aller plus loin.”, a-t-il toutefois déploré, à Lorraine Actu.

A lire aussi : MORT DE CHRISTOPHE MICHEL : LA JUSTICE STATUE (ENFIN)

Cette agression intervient alors les membres de Couleurs Gaies ont entrepris une campagne de collage, “Mon quartier est fier” dans toute la ville de Metz, le même jour. Au cours de cette initiative, les personnes mobilisées ont ainsi collé des affiches dans le centre-ville et au Sablon. Et, c’est justement dans cette zone que les deux hommes ont été pris à partie pour “la première fois”. Pour le président de Couleurs Gaies, le message derrière cette agression a été clair : “on n’a rien à faire ici, que dans ce quartier on ne peut pas être visible quand on est LGBT”. Ce qui pour lui “de l’intimidation et des menaces avec un fond d’homophobie”. “On veut agir partout, dans tous les quartiers de Metz”, a aujourd’hui assuré Matthieu Gatipon-Bachette, dans son engagement communautaire plein et entier.

Un manque de moyens

De cet incident, le président de Couleurs Gaies a déploré un manque de moyens pour que toutes les initiatives puissent se mettre en place dans les meilleures conditions. “Il y a un déficit de prévention, d’éducation. Nous intervenons dans tous les types d’établissements scolaires. On voit 6 000 élèves par an mais ce n’est pas suffisant.”, a-t-il pointé. 

Découvrez également : LE PARTI D’ANNE HIDALGO RENVOIE CHRISTOPHE GIRARD

Pourtant, le maire de Metz a validé une augmentation des subventions à destination des associations comme Couleurs Gaies, en novembre 2020. Ce qui, semble-t-il, ne serait pas assez. En tout cas, Couleurs Gaies va continuer à entreprendre ses actions, notamment à la médiathèque de Metz Nord, lieu qui se trouve dans la zone de l’agression en question. 

Actu gay
Avatar

FERMER
CLOSE