Paris

Paris : un artiste raconte de belles histoires arc-en-ciel

Au Centre LGBTQI+ de Paris, une exposition, Rainbow Love Stories, donne une voix à la diversité de l’amour sous toutes ses formes. Le résultat : un artiste immortalise tous...

Au Centre LGBTQI+ de Paris, une exposition, Rainbow Love Stories, donne une voix à la diversité de l’amour sous toutes ses formes. Le résultat : un artiste immortalise tous les instants de la vie de couple. 

Rainbow love stories… Derrière cette accroche romantique à souhait se cache le nom d’une exposition et du projet d’un artiste, Philip KA. À Paris, le Centre LGBTQI+ consacre un événement spécial pour célébrer l’amour sous toutes ses formes. “L’idée principale est de photographier des couples au naturel, de les suivre lors d’une promenade ou dans leur intérieur et de capter leurs moments de complicité, de tendresse, des attitudes naturelles et spontanées.”, peut-on notamment voir dans le descriptif de la manifestation culturelle. De quoi montrer qu’une union LGBT peut être “aussi normale qu’un [ménage] hétéro”. Une belle initiative que vous pouvez découvrir jusqu’au 31 mai. 

Un artiste fleur bleue

Dès qu’il commence sa carrière, le professionnel à l’origine de ces clichés a fait de l’illustration du romantisme son ADN. De la scène intime à domicile au très attendu mariage, il capture chaque instant. “Les regards complices qui se croisent, Une larme discrète de bonheur qui s’écoule, Un geste tendre que l’on peine à retenir, Les rires qui fusent, Les ombres qui jouent avec les lumières… Une journée de mariage, c’est toute une poésie et bien plus encore.” sont autant de légendes qu’il joint à ses photos. 

À lire aussi : Paris : des milliers de lesbiennes marchent pour leurs droits

Bien qu’amoureux de la France, son travail l’amène parfois à quitter (artistiquement) le pays, puisqu’il tire ses inspirations dans divers courants picturaux. La sensualité et le mouvement du Togo, la finesse russes, l’esthétique et la légèreté française, pour n’en citer que quelques-uns. “On retrouve également des influences de la peinture néerlandaise et du classicisme.”, peut-on lire dans le point de vue du référent-culture du Centre LGBTQI+ de Paris sur Philip KA. 

Ouvrir les festivités

Cet événement tombe à pic avec la célébration des fiertés, en juin prochain. Contrairement à l’an dernier, Paris pourra défiler dans les rues, même si l’Inter-LGBT, à l’initiative de la mobilisation, devra voir moins grand. “Sans chars, sans podium, mais avec nos colères, notre détermination et plus que jamais nos voix !”, clame l’association sur Facebook. En pleine crise sanitaire, la communauté entend frapper fort pour montrer qu’ils sont là et qu’ils ont des idées à défendre et à revendiquer. De quoi animer les esprits !

Actu gay

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE