Les Rebelyons, le club de rugby LGBTIQ+ “festif et inclusif”

Les Rebelyons naît en juillet 2007, à Lyon. Les premières années, le club de rugby est orienté gay-friendly. Puis, lorsqu’il accède à la présidence, dix ans plus tard, Anthony...
Les Rebelyons
Crédit photo : Eric Lanuit

Les Rebelyons naît en juillet 2007, à Lyon. Les premières années, le club de rugby est orienté gay-friendly. Puis, lorsqu’il accède à la présidence, dix ans plus tard, Anthony change l’essence de l’association sportive pour la rendre plus inclusive. 

Pour le plaisir de jouer ! Lors de sa création, 13 ans plus tôt, Les Rebelyons s’est d’abord purement adressé aux joueurs de rugby gay-friendly. Au départ, l’objectif est y alors purement sportif, avec une “pratique du rugby à XV et à 7 dans le respect des règles fédérales”. “Historiquement, le rugby est vu comme un sport rugueux, viril et masculin. On a donc voulu déconstruire la notion de violence.”, confie le président du club. En conséquence, l’association sportive permet à toute personne de venir tester le rugby sans forcément avoir “la carrure d’un rugbyman”.

Se démarquer dans le sport

Lorsqu’il accède à la présidence, en 2017, Anthony initie l’évolution des Rebelyons pour l’ouvrir à tou.te.s ceux.lles qui veulent jouer. “Depuis que je suis arrivé, [notre mission] a été de sortir de l’aspect purement sportif pour aller s’intégrer dans le tissu communautaire et social de Lyon.”, confie le président du club. “Pour être encore plus reconnu et faire plus de choses, on s’est ainsi intégré dans beaucoup plus de projets pour être dans davantage acteur et partisan.”, poursuit-il. De ce fait, Les Rebelyons s’est rapproché des associations trans, lesbiennes et féministes pour intégrer ce nouveau public, pendant deux ans. “Ca nous semblait le plus cohérent dans l’évolution des communautés LGBTIQ+”, réagit Anthony. Aujourd’hui, le club “attend encore les retombées” de ce nouvel engagement.

A lire aussi : Paname Boxing Club, “la boxe pour tou.te.s”

Dans l’exercice du rugby, Les Rebelyons met en avant un vaste modèle de diversité et d’inclusion (identité de genre, orientation sexuelle, origine ethnique, religion, etc.). En ce sens, le club va plus loin que les autres organisations LGBTIQ+ sportives “historiquement gay-friendly qui sont seulement en train de revoir leur fonctionnement”. “On est à l’avant garde de ce qu’il se fait et devrait se faire. C’est quelque chose qui nous rend fiers et qui est plutôt gratifiant.”, confie Anthony, ravi.

Les Rebelyons

Se dépenser et se retrouver

Sous la houlette d’un ancien joueur de rugby de haut niveau, Kader, les membres de Rebelyons apprennent le travail d’équipe lié au rugby, ce qui est rassurant pour les nouve.aux.lles. “Même si on est épuisé, nous avons une équipe derrière soi et ne sommes jamais tout seuls. Cette dimension plaît beaucoup, en particulier pour une équipe LGBTQI+, inclusive.” En ce sens, des profils divers et variés participent aux cours de rugby du club : agiles, fin.e.s. 

Découvrez également : Sportif 2019 : Le calendrier qui donne chaud !

Une ouverture à laquelle le coach s’adapte prise en main personnalisée selon les niveaux. Tout cela pour  “renforcer la cohésion sociale, mais aussi la dimension physique et endurante”. “On leur apprend à recevoir un coup, à le détourner, l’esquiver, à ne pas se faire mal et pour qu’ils puissent exploiter leurs propres capacités.”, Après la séance d’entraînement, “une troisième mi-temps” permet aux Les Rebelyons de se retrouver autour d’un verre dans un bar à Lyon. Enjoy !

Les Rebelyons
Crédit photo : Eric Lanuit

Le conseil du président : 

Osez ! Essayez ! Ne vous arrêtez pas sur des préjugés, des idées reçues. Osez faire un sport, assumer qui vous êtes sans peur ni crainte. Sortez du placard, de tous les placard ! Avec ça, la normalité va être redéfinie.

Association

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE