• Opal.e, une créature non-genrée et spatiale

    Opal.e voit le jour à l’aube du premier confinement. Drag essentiellement numérique, elle trouve sa place auprès de la Graham family, ce qui la propulse sur la scène queer et le.la fait connaître un peu plus. Aujourd’hui, il.elle continue à booster son approche au drag, dont il.elle en dévoile...
  • Dragqueens.fr réveille la scène drag

    Patsy Monsoon, drag-queen française, a lancé un site dédié, dragqueens.fr à sa communauté au lendemain du premier confinement, en juillet 2020. Dès lors, son objectif est clair : garder un œil sur la scène drag. Tou.te.s Uni.e.s ! A peine arrive-t-on sur dragqueens.fr qu’une flopée d’artistes LGBTQI+ défile sous...
  • Gyzel Schatzi

    Gyzel Schatzi, drag-queen de la semaine

    Gyzel Schatzi se lance dans le drag au lendemain de son premier show à Québec, 19 ans plus tôt. Rapidement, elle élève son personnage au rythme de ses looks, de ses shows et des conseils de sa famille de spectacle. Aujourd’hui, l’artiste partage son art entre Paris, Québec et...
  • La drag-queen de la semaine : Sciatique

    Drag-queen aujourd’hui indépendante, Sciatique se lance sur la scène parisienne en janvier 2019, sous la tutelle de sa drag-mother, Scolyose. Née d’un coup de rouge à lèvres malheureux, elle se démarque rapidement de ses consoeurs et illumine, depuis, les soirées dans les établissements LGBTQI+ de Paris. Qui est Sciatique...
  • La créature de la semaine : Baby Dy

    Baby Dy s’est lancé sur la scène drag au lendemain de la marche des fiertés, en juillet 2019. Au rythme de ses shows, il s’est fait une place dans le milieu des créatures et est aujourd’hui bien intégrée. Pour qweek, il revient sur les coulisses de ce personnage. Baby...
FERMER
CLOSE