Gay-T, l’appli qui rend vos rencontres plus gays

...

Depuis octobre 2020, Gay-T est la nouvelle référence dans les rencontres entre hommes. Dans la continuité des valeurs de Betolerant et Adotolerant, l’appli donne une voix aux bis et aux homos. 

En totale bienveillance !

En fin d’année dernière, Wilfried Carbonell a lancé un site 100% masculin, Gay-T. Concrètement, l’entrepreneur donne une visibilité aux communautés gays et bisexuelles dans une plateforme friendly et safe. “Blasé des applications gays peu sérieuses ? Lassé par les rencontres sans lendemain? Bienvenue”, tease-t-il sur la page d’accueil. En conséquence, l’administrateur met à disposition un réseau “unique en son genre”, dans lequel la vulgarité, les plans cul et autres propositions hasardeuses sont prohibés. Exit les mauvais hommes, donc ! 

Lire aussi : Le garçon arc-en-ciel donne des couleurs à l’actualité

Sur le même modèle que Betolerant et Adotolerant, chaque nouvel arrivant doit se conformer à une présentation claire et soignée, soumise à validation auprès d’un modérateur. De même, l’ajout d’une photo est obligatoire pour justifier de l’authenticité du profil. “Gay-T offre la possibilité aux mecs célibataires de dialoguer dans un espace plus sain et sécurisé.”, peut-on lire sur la page d’accueil. Pour rester au plus près de ses utilisateurs, Gay-T garantit une appli économe et géolocalisée. En ce sens, il donne davantage de chances “pour un potentiel rencard”. Magnifique ! 

Gay-T

Un succès garanti

Depuis leur création, Betolerant et Adotolerant prônent des valeurs plus bienveillantes que les concurrents Grindr et Hornet. Cette ambition permet aux deux réseaux de gagner en référencement sur le web. Et rapidement, l’élargissement du positionnement des deux plateformes donne la possibilité aux autres communautés de s’y inscrire. Via les forums et relais d’articles des médias LGBTQI+, les utilisateurs peuvent aussi s’informer et débattre sur l’actualité. Aujourd’hui, Gay-T vient consacrer la poursuite d’un projet de tailles, plus tolérant et ouvert. Wilfried Carbonell en parle avec nous. 

Sept mois après son lancement, Gay-T connaît-il un certain succès ?

Effectivement. Il comptabilise plus de 3.000 de nouveaux membres. Cela peut paraître peu, mais c’est très encourageant. D’autant plus que ce site de rencontre est destiné aux célibataires à la recherche d’une vraie relation sérieuse. 

Ces dernières  semaines, vous avez apporté davantage de mises à jour à Gay-T. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Il y a eu une refonte graphique, il a été optimisé en version 100% mobile.  De plus, un forum de discussion entre mecs a été intégré. Chaque membre inscrit peut partager un souci et solliciter le soutien de l’ensemble de la communauté. On ne change pas une équipe qui gagne (rires). 

Doit-on s’attendre à des nouveautés, pour les mois à venir ?

GAY-T repose sur l’entraide et la bienveillance. Pour ces raisons, nous avons mis en place une charte de valeurs communes, son rôle est d’éviter de faire les mêmes erreurs que les autres applications de rencontres concurrentes. Concrètement, chaque membre s’engage à se conformer à plusieurs critères : non-fétichisation des personnes racisées, arrêt du jeunisme, respect des plus âgés, politique anti-grossophobie, etc.

Gay-T

Plus d’infos :

Retrouvez aussi l’article sur l’appli Gay-T dans le Qweek n°100 spécial anniversaire, disponible en ligne sur Calaméo.

Les mags en ligne

FERMER
CLOSE