billet d'humeur

Le Marais, état des lieux post-pandémie

...

Les Mots à la bouche a dû déménager, La Mine a fermé ses portes, Le Tango fait face à un futur incertain… Depuis le début de la crise sanitaire, l’identité du Marais a changé. Certains lieux phares disparaissent pour être remplacés par des boutiques de luxe et de mode. À l’heure de la réouverture des établissements, on fait un état des lieux de notre cher quartier ? 

Ces dernières années, on parle de plus en plus de la gentrification du Marais. En cause, la crise sanitaire et l’augmentation des prix des loyers ont obligé certains petits commerces à déménager ou à fermer leurs portes. 

Le Marais

Un événement significatif de ce changement était le déménagement de la fameuse librairie LGBTQ Les mots à la bouche. Suite à une énorme augmentation du loyer, la librairie culte du Marais a déménagé dans le 11e arrondissement, en mars 2020. Cependant, les établissements les plus touchés lors de l’an dernier ont sans aucun doute été les bars et les clubs. Parmi les établissements qui ont fermé leurs portes, on peut notamment mentionner La Mine et Le Tango. Le célèbre club fétichiste au rue du Plâtre n’existe plus depuis janvier 2021, et le Tango, quant à lui, fait face à un futur très incertain, suite à la recherche de nouveaux acquéreurs. Ainsi, l’ancienne tenancière des lieux (Madame Hervé Latapie) a mis en place le collectif Le Tango 3.0 qui a pour but de solliciter le soutien de la communauté afin que le club soit préservé tel qu’il est. 

À lire également : Marianne Mélodie s’engage contre l’homophobie

Ensuite, la fameuse boulangerie LeGay Choc a également disparu du Marais, mais heureusement ce lieu emblématique de plus de 20 ans, a pu délocaliser au 33 rue Rambuteau. Après de grandes difficultés financières (comme en témoigne le propriétaire dans un article de Têtu) le fameux Raidd Bar, connu pour ses douches érotiques, a finalement pu rouvrir sa terrasse. 

Mais, aussi…

Depuis le 19 mai, nous sommes très contents de pouvoir nous retrouver dans certains lieux phares du quartier comme le Bar’Ouf, Le Workshow (avec sa pinte de bière blonde à 3,50€ ou son cocktail du jour à 5 €) ou encore l’Open Café au 17 rue des Archives. 

Retrouvez : Gay-T, l’appli qui rend vos rencontres plus gays

Non loin de là, rue du Temple, le café Voulez-vous, le Quetzal et le discret bar gay des Souffleurs font la joie de la communauté. Nous ne pouvons pas oublier d’autres magasins emblématiques comme les Dessous d’Apollon, IEM ou encore BMC Store qui font l’identité du quartier. 

Côté restaurants, on peut de nouveau profiter des terrasses de Le Who’s, le restaurant Le Ju’, Tata Burger, Ze Baar/Ze Restoo ou encore le Beef Steakhouse avec ces plats de viande d’exception. De même, nous avons hâte d’assister à nouveau aux spectacles du Diva’s Kabaret, le seul et unique.

Plus d’infos :

Retrouvez aussi l’article sur le Marais dans le précédent numéro de Qweek disponible en ligne sur Calaméo.

Les mags en ligne
FERMER
CLOSE