Paris : des lesbiennes marchent pour leurs droits

A Paris, le collectif Collages Lesbiens va marcher pour ses libertés, dimanche 25 avril. En plein débat sur la PMA pour tou.te.s, les manifestantes entendent faire valoir leurs droits....

A Paris, le collectif Collages Lesbiens va marcher pour ses libertés, dimanche 25 avril. En plein débat sur la PMA pour tou.te.s, les manifestantes entendent faire valoir leurs droits. A Paris, le collectif Collages Lesbiens va marcher pour ses libertés, dimanche 25 avril. En plein débat sur la PMA pour tou.te.s, les manifestantes entendent faire valoir leurs droits.

Paris
Crédit photo : Facebook Collages Lesbiens

Un cri de guerre ! Pour célébrer leur journée de visibilité, dimanche 25 avril, le collectif Collages lesbiens va marcher pour ses libertés à Paris. “La Marche sera ouverte par un cortège en non mixité de lesbiennes. Mais, nous appelons toutes celles et ceux soutenant nos combats à nous rejoindre.”, écrit Collages Lesbiens dans la description de leur événement. A l’image des “Dyke March”, les manifestantes et leurs allié.e.s vont poursuivre la lutte contre la lesbophobie et la transphobie. Ils revendiqueront aussi l’accès aux droits de fonder une famille et de former un couple, comme tou.te.s. 

Presser le gouvernement

La mobilisation intervient en plein débat pour l’adoption de la loi bioéthique, qui comprend la PMA pour tou.te.s. “Le texte de loi bioéthique, débattu à l’Assemblée et au Sénat, laissait entrevoir un espoir. Toutefois, sous la pression de lobbies réactionnaires tels que La Manif Pour Tous, les député·es ont voté une loi au rabais, tout en crachant au visage des lesbiennes.”, dénonce le collectif. 

Depuis sa présentation en 2018, la loi bioéthique n’a cessé de faire des allers-retours entre l’Assemblée et le Sénat. En cause, les élu.e.s des deux chambres peinent à se mettre d’accord sur la légitimité de la réforme, en particulier autour de la PMA. Certains d’entre eux crient tout haut les arguments de LMPT ; marchandisation du corps, fissures dans le modèle familial traditionnel, etc. 

A lire aussi : Lille : la marche des fiertés n’aura pas lieu

A l’extérieur, la situation ne vient pas arranger les choses. En cause, le mouvement des gilets jaunes, la grève SNCF ou encore la crise sanitaire ont impacté sur l’adoption du projet. En juillet 2020, l’Assemblée Nationale finit par adopter le texte en seconde lecture. Pour autant, cette seconde lecture n’a pas eu l’effet escompté, comme l’explique le résultat des débats au Sénat, en février dernier. 

Paris
Crédit photo : Facebook Collages Lesbiens

Des droits pour tou.te.s

Collages Lesbiens va étaler ses revendications : PMA anonyme et sans père, remboursement des démarches, dons d’ovocytes (méthode ROPA), préservation des gamètes. ”La parole des lesbiennes est totalement absente dans ce débat sur l’ouverture de la PMA. Nous, lesbiennes, féministes, refusons de voir nos droits bafoués et nos voix réduites au silence.”. En défenseur des droits de tou.te.s, indépendamment de la couleur de peau, le collectif va inclure les personnes racisées dans sa mobilisation à venir. 

Association
Avatar

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE