Qweek

Homme du mois : Benoît, un jeune homme bien comme il faut

Benoît est vendeur chez Body Shop et modèle-photo à Montpellier. Dès qu’il le peut, le jeune homme se consacre pleinement à Instagram, où il publie des photos sans filtre...

Benoît est vendeur chez Body Shop et modèle-photo à Montpellier. Dès qu’il le peut, le jeune homme se consacre pleinement à Instagram, où il publie des photos sans filtre et échange sur des sujets qui lui tiennent à cœur. Fraîchement confiné, notre homme du mois nous ouvre les portes de son quotidien le temps d’un instant. 

À peine clique-t-on sur le premier cliché du feed Instagram que Benoit (notre homme du mois, NDLR) prend place sur son trône (ou plutôt sa chaise XXL). Dans ce qu’il considère comme « une vitrine de [sa] vie », le vendeur et modèle photo montpelliérain affiche sans cacher qui il est… jusqu’à sa divine pilosité. « Je ne suis pas l’archétype de l’homme par excellence. Mais, quand je peux être sexualisé ou dénudé, je ne m’en prive pas. », exprime-t-il, modestement. « On ne se montre pas parce qu’on est fiers, mais pour s’accepter pas à pas et se regarder. », poursuit-il. C’est en cela que réside toute la confiance qu’il a su acquérir avec les années et ses relations. 

Retrouvez également : Homme du mois : Mickaël, un amoureux de la vie et du sport 

Derrière ce corps « under control » se cache une personnalité qui s’émancipe des codes, des traditions et des idéaux conservateurs. Faisant de son profil Instagram une plateforme dédiée au débat, Benoît partage son point de vue et ses réflexions, avec conviction, à sa communauté sur les problématiques du moment : le féminisme, les droits LGBTQI+, les sujets sociaux, etc. Une initiative qu’il explique notamment par son engagement aux côtés du mouvement de Benoît Hamon, Génération.s, et auprès de Féministe Paris (comme ambassadeur, NDLR). C’est, pour lui, un moyen d’évoluer et de se remettre en question (j’ai des opinions instinctives, précise t-il). Soit, une belle approche aux choses. 

L’amour plus que tout

Essence même de son identité, l’amour occupe une grande part dans le rapport qui lie Benoît aux choses, à l’autre (sa famille et son conjoint. Et, oui. Il est en couple.). Plus que le travail, d’ailleurs. « Il prédomine dans ce monde, c’est la vie. », a-t-il affirmé. C’est en ce sens ce qui rythme son quotidien, tel un leitmotiv, et ce qui lui permet de vivre « le moment présent sans penser à demain ». « Je suis heureux dans mon existence, en dépit des hauts et des bas, je vois le bon dans chaque chose, je rebondis dessus. Et, même si je ne suis pas riche, je baigne dans le confort. », exprime-t-il, dans une conclusion bien touchante. On est forcément ravi pour lui !

Plus d’infos :

Retrouvez également cet homme du mois dans le dernier numéro de Qweek disponible en ligne sur Calaméo (et dans les établissements partenaires à Paris).

Les mags en ligne

Vous serez intéressé par :