Qweek News

Qweek News : ces infos brèves à ne pas manquer

Carmen Vazquez, PrEP, Arthur… Découvrez ces brèves infos qui parcourent la planète LGBTQI+, avec notre Qweek News. Qweek News n°1 : L’activiste LGBTQ+ Carmen Vázquez est décédée La militante...

Carmen Vazquez, PrEP, Arthur… Découvrez ces brèves infos qui parcourent la planète LGBTQI+, avec notre Qweek News.

Qweek News

Qweek News n°1 : L’activiste LGBTQ+ Carmen Vázquez est décédée

La militante lesbienne, Carmen Vázquez est décédée à 72 ans après avoir contracté la covid-19, vendredi 29 janvier. Pendant des décennies, elle a œuvré à faire avancer les droits des minorités LGBTQI+. Sur la scène militante, l’activiste a joué un rôle majeur dans l’adoption de mesures à destination de sa communauté. Cet engagement lui a permis les honneurs de la Task Force pour son travail autour de la vieillesse des LGBTQI+. “C’est inimaginable que Carmen soit partie, mais l’esprit de quelqu’un aussi puissant que Carmen va vivre pour toujours et nous inspirer.”, a d’ailleurs exprimé l’organisation en signe de témoignage.

Le conseil d’état retoque la généralisation de la PrEP

Mercredi 27 janvier, le conseil d’état est revenu sur la volonté du ministère de la santé à généraliser la prescription de la PrEP. En cause, l’institution politique a avancé que seul “un médecin spécialiste” était à même de délivrer ce type d’ordonnance, en vertu de la solution de e-learning mise en place. Aides a“exprim[é] son incompréhension face à cet échec sur cet enjeu de santé publique. “[Cette décision] est liée à des points juridiques non anticipés par le Ministère des Solidarité et de la Santé qui freine ainsi le déploiement d’un des outils le plus efficace dans la lutte contre le VIH/sida.”, a avancé l’association de santé communautaire.

A lire aussi : MORT DE CHRISTOPHE MICHEL : LA JUSTICE STATUE (ENFIN)

Qweek News n°3 : Un passage arc-en-ciel prend place à Toronto

Dans l’enceinte de l’université York, à Toronto, des étudiants ont peint un passage intégralement aux couleurs du drapeau LGBTQI+, mercredi 27 janvier. Cette initiative intervient alors que la structure éducative s’apprête à célébrer la diversité, en février prochain. Beaucoup d’étudiants ont salué la symbolique d’une telle action. Ils ont aussi répondu aux critiques d’un certain internaute, qui a pointé l’inutilité d’un tel projet en cette période de pandémie. 

La pride de Milwaukee n’aura pas lieu

Les organisateurs de la Pride de Milwaukee ont annoncé l’impossibilité de proposer une marche des fiertés physique, cette année. En cause, ils ont pointé l’impossibilité de prévoir correctement un tel événement au vu de l’imprévisibilité de la pandémie. “Nous ne savons pas quand ni comment les vaccins vont être effectués au sein de la communauté.”, ont-ils déclaré pour justifier la légitimité de leur décision. Pour cette raison, ils vont réfléchir à une autre manière de maintenir l’événement annuel. “Nous ne voulons pas que les personnes pensent qu’il n’y en aura pas, cette année. Nous voulons simplement nous assurer que nous prenons les bonnes décisions.”, ont-ils ajouté. Pour le moment, aucune date n’est officielle, mais la marche des fiertés de Milwaukee se tient généralement le 27 juin, chaque année.

Découvrez également : LE PARTI D’ANNE HIDALGO RENVOIE CHRISTOPHE GIRARD

Qweek News n°5 : Arthur va lancer une émission sur des drag-queens

L’animateur de TF1, Arthur, a annoncé le lancement prochain d’une émission autour des drag-queens, Reines d’un soir. “Elle met en scène des célébrités coachées par des drag-queens et qui découvrent la féminité à travers le regard de l’homme qu’ils ne sont plus le temps de l’émission. », a-t-il confié au cours d’une interview pour TV mag. « J’essaie peu à peu de ne pas faire que du divertissement pur et de glisser de temps à autre des messages grâce au talent des artistes. », a précisé la personnalité. On a hâte de la découvrir. 

Des étudiants « profanent » un lieu islamique sacré

Le gouvernement turc a fait interpeller quatre étudiants, samedi 30 janvier. En cause, les jeunes hommes « déviants » sont accusés d’avoir « profané » un lieu islamique sacré, en brandissant un drapeau LGBTQI+ au cours d’une exposition. A l’annonce de l’arrestation, le personnel de l’université où ils étudient a manifesté son complet soutien aux quatre jeunes hommes. Cela a ainsi permis la libération de deux d’entre eux, ‘sous conditions » et « haute surveillance ».

Qweek News n°7 : la Belgique demande l’expulsion d’un Imam Turc

Le gouvernement belge a émis une demande d’expulsion d’un imam turc. En cause, l’homme religieux est accusé d’avoir « diffusé des messages haineux à l’intention de la communauté LGBT » . « Les réactions montrent qu’ils incitent à la haine », a avancé le communiqué officiel du gouvernement. « En tant qu’imam, vous avez une fonction exemplaire, surtout si vous avez déjà obtenu le droit de travailler en Belgique. Quiconque refuse  de respecter nos valeurs doit en subir les conséquences », a expliqué dans un communiqué séparé le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la migration, Sammy Mahdi. En conséquence, la justice va laisser 30 jours à l’imam pour quitter le pays. Elle n’a, en ce sens, pas renouvelé son titre de séjour. Le prévenu a la possibilité d’utiliser son droit de recours.

Actu gay
Avatar

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE