Centre d'archives LGBTQI+

Paris valide le projet de Centre d’Archives LGBTQI+

...

La Mairie de Paris a voté unanimement en faveur du Centre d’Archives LGBTQI+, jeudi 4 février. Près de quatre ans après sa naissance, le Centre d’Archives va enfin pouvoir se mettre en place.

Centre d'archives LGBTQI+

Victoire ! Le conseil de la Mairie de Paris a validé à l’unanimité le projet de centre d’archives, jeudi 4 février. Avant le début des débats, la Mairesse de Paris, Anne Hidalgo, a rappelé “le devoir et la responsabilité” de lancer un tel projet. De cette prise de parole, les élu.e.s parisiens ont partagé leurs résolutions. En tête, l’élu de Paris-centre (et proche de Rachida Dati) Aurélien Véron, a soumis à nouveau son vœu, que sa mairie avait déjà validé. Puis, le proche collaborateur de la Mairesse de Paris, Jean-Luc Romero, a remis à son tour le sien. “C’est une priorité de cette mandature et un engagement de ma feuille de route.”, a dans le même temps déclaré l’élu. A la fin de la réunion politique, les élu.e.s se sont tou.te.s mis.e.s d’accord pour faire adopter le projet. 

Un projet semé d’embûches

Depuis sa création en 2017, Collectif Archives LGBTQI+ “œuvre pour la création d’un centre d’archives LGBTQI+ communautaire et autonome à Paris Île-de-France. Le but est pour le collectif clair : sauvegarder nos mémoires, écrire nos histoires, transmettre nos cultures. De cette façon, le collectif a mobilisé une vingtaine d’associations communautaires mais aussi des spécialistes : archivistes, documentalistes, historien.ne.s, etc. 

A lire aussi : Le centre d’archives LGBTQI+ revient sur la table

Deux ans plus tard, le Collectif Archives LGBTQI+ donne la parole à ses homologues étrangers dans un projet vidéo. De Berlin à Londres, ils ont démontré l’importance de créer un tel centre pour conserver des traces de l’histoire. “Il faut que les récits des personnes LGBTQI soient documentés parce que nous avons toujours été là.”, a confié Veronica McKenzie, membre du projet Haringey Vanguard, à Londres. Cette action sert de base pour leur demande auprès de la Mairie de Paris, en septembre 2020, puis la tribune à Libération, début janvier. Aujourd’hui, les nombreux appels ont enfin porté leurs fruits. Magnifique ! 

Passer à l’étape suivante

Comme convenu dans ses recommandations, le Collectif Archives LGBTQI+ va piloter l’intégralité du projet. Les aides de la région et de l’Etat vont ainsi pouvoir permettre la concrétisation du centre d’archives communautaire. A l’image des projets étrangers, le collectif va mettre des établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche au coeur du dispositif. Le but : assurer son bon fonctionnement. Magnifique ! 

Actu gay
Avatar

FERMER
CLOSE