Visibilité lesbienne : un duo artistique leur dédie un écho

Le duo artistique, Namoro, a donné une voix à la journée de visibilité lesbienne, cette semaine. Un soutien qu’il a appuyé avec un de ses titres, Échos. Inscrivons l’histoire...

Le duo artistique, Namoro, a donné une voix à la journée de visibilité lesbienne, cette semaine. Un soutien qu’il a appuyé avec un de ses titres, Échos.

Inscrivons l’histoire ! En marge de la journée de visibilité lesbienne, le duo Namoro a dédié quelques lignes aux femmes de leur communauté, cette semaine. “Ce week-end on a pu voir des pancartes immenses et minuscules, colorées et minimalistes, drôles, tendres, énervées, revendicatrices, avec des êtres qui au bout de ces pancartes marchaient ensemble pour dire : on existe. Ce « on » ce sont les dykes, les gouines, cis et trans, et leurs allié.es.”, a-t-il pu clamer, dans ce qui est un billet d’humeur bienveillant. 

À lire aussi : Paris : des milliers de lesbiennes marchent pour leurs droits

Ligne après ligne, les deux artistes s’appliquent à établir fidèlement les faits ayant eu cours pendant la marche dominicale. En cela réside la volonté de saluer “le soleil et la force” que tou.te.s envoient. “Force à tous et toutes et surtout n’oublions jamais que nous sommes là depuis toujours et qu’on ne laissera personne nous empêcher de quoi que ce soit !”, déclarent-ils, remerciant ainsi l’engagement opéré à Paris, Lyon, Amiens et un peu partout en France. Pour montrer leur plein soutien, le duo a accompagné leur texte d’un clip, sorti en début d’année. 

Une marche (presque) inédite

Dans toute la France, les lesbiennes et leurs allié.e.s ont défilé pour les droits de toutes les femmes. Dans la capitale, notamment, la question de l’accès à la PMA pour tou.te.s est revenue au sein des revendications militantes. Plus au nord, à Amiens, le même son de cloche s’est fait entendre avec l’association Les Bavardes. 

Retrouvez également : Fallon Fox, première athlète trans du MMA, a son film

Enfin, à Lyon, la manifestation n’a pas eu lieu sans heurts. “Attention si vous rejoignez le rassemblement à Lyon (place de l’opéra), attaque de fafs et lacrymos.”, a alerté une internaute, sur Twitter. En tout cas, cette mobilisation a permis d’élever une nouvelle fois la voix des personnes lesbiennes, 40 ans après une première marche. 

Actu gay

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE