Qui était Little Richard ?

Little Richard est décédé à 87 ans suite à un cancer des os, samedi 9 mai. Sa mort laisse ses proches, son ami, le monde de l’art et la...
© AFP/André Durand

Little Richard est décédé à 87 ans suite à un cancer des os, samedi 9 mai. Sa mort laisse ses proches, son ami, le monde de l’art et la communauté LGBTQI+ endeuillée.

Chanteur, compositeur, pianiste … Pionnier du rock’n’roll américain et interprète du célèbre Tutti Frutti, Little Richard a bousculé les Etats-Unis des années 1950. Suivant son décès, les artistes, qu’il a énormément inspiré, lui ont rendu hommage, parmi Paul McCartney, Bob Dylan et Mick Jagger. Pour beaucoup, il était « l’un des héros musicaux de tous les temps » et « l’un des vrais créateurs du rock’n’roll ». Aujourd’hui, il laisse une empreinte forte dans le monde

Une carrière emblématique

Né à Macon (Georgie) en 1932 dans une famille pauvre de douze enfants, Richard Wayne Penniman, de son vrai nom, démarre sa carrière artistique à 15 ans, soit peu de temps son départ forcé du domicile familial à cause de ses manières efféminées et son attirance pour les hommes. Little Richard est vite repéré par une chanteuse de gospel en 1947. Il fait alors ses premiers pas dans la profession en se produisant lors de spectacles pour drag-queens et attire peu à peu une industrie musicale en plein développement. Le jeune artiste interprète alors son titre « Tutti Frutti », ode au sexe entre hommes, vite retouché par les maisons de disques. Contre toute-attente, c’est un véritable succès, qui vient consacrer sa carrière.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De cette notoriété, le chanteur enchaîne les titres : Rip it up, Ready Teddy ou encore Long Tall Sally. « On n’avait jamais vu un artiste venu du R&B si extraverti, si sauvage, si bruyant », a confié plus tard à l’AFP Chris Morris, un musicologue qui remastérisa son album Here’s Little Richard. Sur scène, la légende de la musique électrise le public par ses rythmes endiablés et bouscule les codes dans un anticonformisme assumé et flamboyant. A tel point que sa musique et ses prestations gagne l’Europe post-seconde guerre mondiale, puis le reste du monde … jusqu’en 2014, date de son dernier concert.

Une icône scandaleuse

Avec ses chemises criardes, sa coiffure pompadour, et sa moustache ultra-fine, Little Richard sème le trouble dans les mœurs. Dans sa chambre d’hôtel, il organise des orgies et des plans à trois pendant les années 1960. Sur sa sexualité, l’icône (gay) rock’n’roll a souvent fait des déclarations différentes, se disant gay, omnisexuel ou bi. « J’ai été gay toute ma vie et je sais que Dieu est un Dieu d’amour, pas de haine. », confiait-il notamment au magazine Penthouse en 1995.

Little Richard performing at B.B. King Blues Club on Monday night, January 15, 2007. (Photo by Hiroyuki Ito/Getty Images)

En 2012, il déclarait au magazine GQ ; « Nous sommes tous à la fois homme et femme. Le sexe, pour moi, est comme un buffet. Tout ce qui me tente, je le prends. ». En 2015, Little Richard révélait, lors d’une interview pour Playboy Magazine : « J’aime les gays et pense que j’étais le pionnier de cette communauté. Je suis le premier à avoir exprimé mon homosexualité au monde avec autant d’audace » .Mais fin 2017, il déclarait, sur une chaîne de télévision religieuse de l’Illinois, « n’avoir jamais été gay puisque contraire à la nature, car il [souhaitait] être sauvé ».

L’info en plus : Au cours de la saison sept de Rupaul’s Drag Race, la drag-queen Kennedy Davenport a justement interprété Little Richard dans le challenge emblématique, Snatch Game.

(Re)découvrez ses plus grands titres : 

Les mags en ligne

Vous serez intéressé par :

FERMER
CLOSE