PARTICIPER À UNE PARTOUZE GAY

Cinq conseils pour trouver la bonne !

Plus on est de fous ! Plus on jouit ! Eh oui ! Le fantasme de la partouze travaille de nombreux gays ! Du sexe bestial, où tout le monde se mélange et se partage dans une atmosphère chaude et délurée, tentant non ? Toutefois, et on le sait, la vie n’est pas un film X et trouver une orgie, une vraie, n’est pas particulièrement évident. Comment donc faire pour participer à une bonne touze » ? On vous donne quelques clés…

LA PLUS FACILE : LE SEX-CLUB
Quoi de mieux qu’un bon cruising pour vivre une bonne partouze… Pas de doute, tous les mecs présents dans ce type d’établisse- ment cherchent avant tout du sexe direct. Les sex-clubs regorgent d’endroits où il est possible de s’exhiber, de lancer ou de rejoindre des activités de groupe très excitantes. C’est à n’en pas douter LA solution de facilité, la plus rapide aussi. Préférez les vendredis etles samedis, jours de forte affluence.
Le + : une ambiance sauvage qui donne envie de se lâcher avec de parfaits inconnus.
Le – : attention à bien se protéger pour éviter les MST. Certains sex-clubs témoignent également parfois d’une hygiène qui peut lais-ser à désirer. Enfin, c’est un plus comme un moins : c’est ouvert à tout le monde ! Ce qui peut être synonyme d’heureuses rencontrescomme de mains indésirables et un peu trop baladeuses de mecs qui ne seront pas du tout de votre genre.

LA PLUS « DO-IT-YOURSELF » : LA PARTOUZE ORGANISÉE VIA UN SITE DE RENCONTRES
Certains mecs ne se contentent pas d’attendre qu’on les invite à réaliser leurs fantasmes. Non, ils l’organisent ! Il se peut ainsi que vous trouviez, sur un site comme www.planetromeo.com, des garçons cherchant à monter leur propre orgie. On ne va pas se mentir : cela demande un vrai sens de l’organisation. Il faut prendre le temps de contacter des mâles qui peuvent éventuellement se plaire les uns aux autres, avoir un appartement suffisamment spacieux pour accueillir ses invités, faire face aux inévitables désistements de dernière minute et être capable de poser l’ambiance une fois tout le monde réuni. Regrouper une bande d’inconnus, même tous sexy, dansun appartement ne garantit pas une grosse éclate. C’est un peu à quitte ou double [sans mauvais jeu de mots] : soit l’hôte est cool et a « le sens du casting », soit ça peut tourner à la mini-catastrophe…
Le + : un cadre qui laisse plus de place aux rencontres et aux échanges. Convivial, somme toute.
Le – : une chance sur deux que la « sauce » ne prenne pas.

LA PLUS SELECT: LA PARTOUZE PRIVÉE

 

On ne va pas se mentir, c’est le Saint-Graal de la « touze ». Un grand appartement luxueux, des dizaines de convives, un cadre chic… Ce genre existe bien mais il est très compliqué d’y avoir accès. Tout simplement parce que leurs organisateurs tiennent à leur donnerun caractère inaccessible et excitant. Comment faire alors pour avoir une chance d’y participer ? Rester aux aguets ! Ces événementsprivés peuvent se trouver grâce au bouche-à-oreille [un plan cul auquel on peut parler de ses envies de sexe à plusieurs et qui peutrefiler un tuyau] ou par les sites de rencontre [ne pas hésiter à mentionner dans votre profil que vous aimez le sexe de groupe pourmaximiser vos chances].

Le + : un cadre érotique et raffiné. Des mecs triés sur le volet, généralement tous canons.
Le – : difficile à dégoter et un peu intimidant quand on n’est pas « conforme » aux critères de sélection. Si on fait une « touze », c’est aussi pour se lâcher. Alors si c’est pour avoir des complexes en étant encerclé par une bande de « Ken ».

LA PLUS « SOCIAL MEDIA » : LA PARTOUZE FACEBOOK

On a tendance à croire que Facebook et le sexe ça fait vraiment deux. Mais non ! Il existe tout un tas de groupes privés ou secrets créés par des mecs désireux de partouzer sur le réseau bleu. Il suffit de les chercher, de demander à les intégrer et de tenter sa chance !

Le + : la possibilité d’avoir accès directement aux profils Facebook des futurs participants. Parfait pour ceux qui ont besoin de savoiravec qui ils vont s’amuser. Plus facile de garder le contact par la suite aussi du coup.

Le – : beaucoup de fantasmeurs qui finissent par se dégonfler à la dernière minute.

LA PLUS CONVIVIALE : LA PARTOUZE EN MODE CLUB

Marre de chercher sans trouver ? Ras le bol des organisations brouillon ? Les professionnels de la « touze » sont là pour vous aider ! Il existe plusieurs sites à caractère presque « associatif » qui se proposent de vous aider à réaliser enfin votre rêve le plus fou. Bon exemple que celui des Clubs TBM [qui contrairement à ce que l’on pourrait croire veut dire « Très bon mental », car même les petits calibres sont acceptés], présent dans plusieurs villes et qui essaient de mettre sur pied régulièrement des « touzes » dans des lieux publics ou en appartement. Il suffit de postuler, de venir au rendez-vous, de payer une petite participation et de se laisser porter. Une fois sur place, buffet, gel et capotes sont à disposition et les organisateurs, qui ont des années de bouteille dans ce type de regroupement très « adulte », garantissent de mettre tout le monde à l’aise.

Le + : tout est organisé et géré, il suffit de profiter. Des profils variés…
Le – : ce genre d’initiatives se trouve, hélas, moins dans les plus petites villes…

Pour conclure, chercher la partouze qui vous convient, c’est un peu comme chercher un copain dans le fond : tenter d’opter pour une orgie qui vous corresponde et dans laquelle vous vous sentirez à l’aise !

Sexy

Vous serez intéressé par :